La question semble intéresser pas mal de monde ...

Avant qu'ils décident de nous interdire de blogger sur le Net, continuons à le faire intelligemment pour faire avancer notre cause. Bien sûr certains penseront que nous debloggons.

Sommes-nous avec Yuca de Taillefer des journalistes ?

Non, malgré que nous tentions de nous substituer aux journaleux locaux de nos deux régions. Leurs articles ne brillent pas, ils ne font pas rayonner la Normandie ils se contentent de rapporter les informations divulguées par les institutions.

Alors Bloggers à l'Etoile de Normandie, nous passons en revue la presse normande, l'information nationale et internationale auxquelles nous ajoutons notre grain de sel. Nous prenons ouvertement position tout en nous efforçant de dire ce qu'il aurait fallu écrire. Les Bloggers profitent à mon avis du manque de prise de position des journalistes, ou bien les informations sont trop nombreuses et elles ne laissent pas de place au jugement du journaliste ou bien les journalistes se taisent pour plaire à ceux qui leur passent les informations ?

La presse est linéaire, les opinions sont au placard. A nous taire nous faisons le jeu de la propagande. Je suis comme vous l'actualité mais je la suis en parallèle, la journée en suivant l'actualité présentée par l' Allemagne et en soirée les infos présentées par la France, et bien je dois dire qu'il y a des différences d'information, différences tellement énormes qu'elles laissent penser à une censure, à une interprétation favorable de la vérité. Oh oui, les gouvernements savent utiliser les médias, comme ils savent nous annoncer des baisses d'impôts qui correspondent toujours avec des hausses des prix.

Donc pour répondre à la question posée ci-dessous je dirai que les Bloggers sont libres de s'exprimer. Ils n'essaient pas de se mettre en avant, ils offrent à tous leurs commentaires, leurs interprétations de l'actualité et leurs visions sur le monde.

Non nous ne sommes pas des journalistes. Nous profitons seulement de l'ouverture depuis la perte d'objectivité de la presse.

D'ailleurs je vous parie que beaucoup de journalistes sont des Bloggers en privé.

MHAP

Article paru dans le Courrier International  du 03.02.2005

 

Les Bloggers sont-ils des journalistes ?

Avec le développement d'Internet, on ne compte plus le nombre de bloggers, ces éditeurs de journaux personnels en ligne dont le registre va du libre commentaire sur tout type de sujet à la fourniture d'informations pointues de première main. Et, au-delà de la masse des anonymes, certains bloggers ont acquis une notoriété à faire rougir les journalistes professionnels.


C'est ainsi que John Hinderaker et Joshua Micah Marshall se sont fait un nom sur le Net, raconte
The Christian Science Monitor. Ces deux bloggers américains, aux opinions radicalement opposées, ont tous deux conquis une audience digne de la grande presse des Etats-Unis. "Power Line Blog, cofondé par Hinderaker, a alimenté la campagne de dénonciation des faux documents utilisés par la chaîne CBS concernant le service national du président Bush. Quant au Talking Point Memo, le site de Marshall, il est devenu incontournable pour l'élite du camp démocrate." Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : le premier affiche 50 000 lecteurs quotidiens, contre 100 000 pour le second. Dans ce dernier cas, "l'audience dépasse celle de pas moins de 75 journaux américains à diffusion payante", note le quotidien de Boston.

"Pour certains, les bloggers sont devenus des acteurs majeurs sur tout type de sujet, de la politique nationale aux tendances de la consommation", rapporte le Monitor. "Pour d'autres, les blogs sont des sortes de versions high-tech de contributions éditoriales ou de courriers des lecteurs que l'on trouve depuis longtemps dans les journaux classiques."

Mais, en matière d'information, succès n'est pas obligatoirement synonyme de qualité. Le Monitor pose la question sans détour : "Ces bloggers sont-ils des journalistes ayant l'obligation de vérifier leurs informations, de corriger leurs erreurs et de dénoncer les conflits d'intérêts ? Ou bien sont-ils de simples moulins à opinion, à l'instar des coiffeurs ou des barmans, sans aucune responsabilité, voire sans aucun droit ?"

Une première réponse devrait être fournie prochainement par une cour de Californie dans le cadre d'un procès opposant Apple à un weblogger de 19 ans, dont le blog se nomme
Think Secret. L'entreprise informatique de la Silicon Valley attaque le jeune homme pour avoir récemment, et à deux reprises, dévoilé des informations sur ses nouveaux produits avant même qu'elle ne le fasse. A l'issue de ce procès, on saura "si les bloggers disposent des mêmes protections légales que les journalistes, notamment en ce qui concerne la confidentialité de leurs sources".