Philippe Duval, le président du directoire de Tereos, le deuxième sucrier mondial derrière l'Allemand Sudscuker, a présenté au ministre les projets du groupe coopératif.

Tereos entend construire, pour 130 millions d'euros, une usine de production d'éthanol, qui aurait une capacité de 2,5 millions d'hectolitres par an, à  partir de blé à  Lillebonne (Seine-Maritime). Le groupe entend également édifier à  Origny Sainte-Benoîte (Aisne) une usine d'éthanol, d'une capacité de 2 millions d'hectolitres, pour un coût de 50 millions d'euros.

La décision du gouvernement permettant la construction des usines est attendue pour le printemps.

Pourquoi une décision? C'est une évidence, Tereos est le bienvenu en Normandie - MHAP