En dehors de la guerre de positionnement pour l'avenir qui s'est jouée entre les chefs d'État, les régions sortent grandies des débats sur le budget européen : plus de budget pour plus de responsabilités face à plus de concurrence.

La compétitivité régionale et d'emploi sort grand vainqueur du budget européen 2007-2013 comme si subitement les états membres prenaient conscience que seule une Europe fédérale des régions serait viable.

Il est maintenant clair que rien ne pourra plus se faire sans intégrer les acteurs régionaux dans la conception de l’Europe. C’est une victoire pour les réunificateurs de la Normandie, victoire que nous offrent les dirigeants européens mais que nous interdisent Duron et Le Vern.

La réunification semble inévitable, il s’agit bien da la compétitivité des régions européennes qui vient d’être lancée et nos deux régions croupions ne trouveront la force de résister à la concurrence que dans l’UNION. Je suis fier d’avoir été un des tous premiers à donner une vision semblable de l’Europe, une Europe fédérale avec des régions identitaires.

Je suis depuis toujours Européen et depuis 19 années Normand en Bavière et reconnu comme tel.

Je regrette les insistances de Duron et Le Vern à vouloir rester bas-normand ou haut-normand dans une France qui a de plus en plus de mal à trouver sa place dans une Europe élargie.

MHAP