etoileVoici une déclaration d'un citoyen.., mais une déclaration très politique au sens de la liberté et de la responsabilité citoyenne qu'implique ce mot!


La reconstruction de la Normandie m'apparaît à la fois nécessaire et vitale
.. Déjà sur le plan personnel, c'est ma Région, je veux dire, celle où je suis tombé dedans quand j'étais petit, et celle qui est en moi, où que j'aille dans le monde. Et si j'ai reçu une éducation républicaine, j'en ai aussi une autre en moi, et celle-ci est normande (ces éducations sont presques identiques, à ceci près qu'elles sont différentes), il s'agit bien sûr d'une éducation ni institutionnalisée, ni existante pour le pouvoir français resté jacobiniste. Mais c'est ainsi et je fais avec! On peut se rendre compte, en Normandie même, que politiquement la France ou l'Europe sont représentées ou défendues, mais la Normandie très peu en définitive ou pas assez. Ca ne veut pas dire que j'exclu les problemes de la France ou de l'Europe ou de ma Commune, ou ma citoyenneté française ou européenne, ou mondiale (disons citoyenneté humaine, pour faire plus simple et court!), mais je souhaite participer à ce qui fais ma Région Normandie, car pour moi cette situation est intolérable!

Mais vous pouvez bien sûr choisir de vous frotter au problemes de la France.. Mais dans le même temps, s'il existe une seule personne en France vous prétendant pouvoir connaître la complexité des problemes en France et pouvoir seule les régler, alors vous pourrez considérer cette personne comme un comédien, pire un menteur, mieux une ridiculité "politique". Beaucoup de discours politiques en France ne restent que des discours... de la littérature pour citoyens lecteurs qui aiment les lire et les entendre!
Il est déjà difficile de vouloir s'occuper de sa région, d'en ressentir le poul, que de vouloir participer à ce qui se passe à l'échelle de la France et de l'Europe de manière concrète s'avère beaucoup plus difficle et reservé qu'à quelques personnes. De plus si vous voulez vraiment peser sur les dossiers français vous devez intervenir à Paris, sinon si vous parlez de la France à partir de la "province" ou des dom, bien souvent, vous n'existerez pas ou ne serez pas pris au sérieux... J'aime la France certes, mais au niveau politique française ou institutionnelle, je préfère parler de "salonisme français" ou de "blabla technocrate ou d'énarchiste" ou encore plus durement mais tellement vrai, "d'intégrisme jacobin"... Citoyen Normand, mais citoyen de fait de seconde zone.
Car dans les décisions arbitraires prises dans le dos des citoyens dans les salons politiques ou technocratiques parisiens, on invite rarement les militants, les élus de seconde zone ou même les internautes à venir faire des commentaires!

La liberté et la démocratie ne s'applique toujours pas pour ceux qui aiment la Normandie & qui en sont les meilleurs fleurons. Un comble en France métropololitaine, non? Agir en France, c'est être obliger de rentrer dans le système jacobin, le vrai système organisationnel de la France. Pour vouloir agir en France, c'est bien souvent s'avachir,  non devant les institutions, mais devant ceux faisant "l'institution" ou ceux créant "l'institutionnellement correct".

Mais ouf ! Agir au niveau de sa Région (Région Normandie bien sûr), c'est possible! Il y a divers moyens.

Et quel est le triste constat en Région Normandie ?
sur le plan politique, institutionnel, intellectuel, économique, social etc, j'ai la conviction suivante : si on possède une conscience politique, alors on ne peut pas honnêtement considérer les positions sur les différents plans dans les deux Basse-Normandie et Haute-Normandie comme satisfaisante et naturelle dans la France et l'Europe d'aujourd'hui: ce serait un discours faux et non pertinent.
Si on a une once de dignité et d'estime pour soi, un tant soi peu d'honneur, on se doit de réagir!
Pas 36 moyens pour cela : La Région Normandie doit donc se repenser par elle-même.

Mais que signifie "Reconstruire la Normandie" au XXIème siècle par l'acte de réunification ?

"Reconstruire la Normandie", c'est un processus en cours dans de nombreux domaines, les coopérations s'étendent, différents pôles ont toujours travaillés ou retravaillent ensemble, et cela va s'étendre, une conscience politique renaît en Normandie, de manière certes libre et peut-être parfois véhémente et désordonnée, qu'il faut savoir canalyser. Ce qu'il reste à faire, l'échelon manquant, c'est la Normandie politique qui s'appellera Région Normandie.

"Réunifier la Normandie" n'a pas seulement une valeur symbolique qui serait constituée de nostalgie d'un temps révolu, d'un temps passé. C'est un désir de cohésion. (A Parté à Mr Le Vern : il serait peut-être temps d'arréter le cinéma qui consiste à déclarer à la presse que l'on n'est plus en 1087... car cela, on le sait bien! Au contraire, on aimerais qu'un de nos demi-Présidents puisse rentrer dans le XXIème siècle, si ce n'est pas trop demander!).

Si les plus ardents des "vrais" "Normands" réclament une seule entité Normandie au monde politique présent en Normandie ou plus globalement au monde politique en France depuis des années, c'est qu'un tel acte, doit marquer non seulement un réveil de l'identité normande ou de l'esprit normand, mais également permettre à cette Région tombant dans l'oubli de la France et de l'Europe, de retrouver des ailes, de pouvoir respirer à nouveau et de retrouver de la lumière, cette lumière qui lui manque aujourd'hui : retrouver le goût du vivre ensemble dans cette Région Normandie, retrouver le goût de partager.

Ce sera aussi un signe fort pour une France qui veut bouger et se sortir des carcans dans laquelle elle est empétrée, un carcan qui l'étouffe... Si il y a rupture en France, ce sera bien celle-là : redonner à chaque citoyen français, quel qu'il soit (même s'il est Normand), le goût de l'estime en soi, que chaque citoyen peut avoir une once de pouvoir si il sert et s'il assume ce qu'il dit, et sait fédérer autour de lui.
Ce serait un signe fort pour un Etat Français bâti sur un modèle "Huxley", de savoir rapprocher les responsables des citoyens, et cela en raison de la portée d'une décision exemplaire, redonnerai force à la France et à ces messages qu'elle envoie pour le monde entier. Comment vouloir prêcher à l'extérieur, ce qu'on refuse en dedans ?

Des négociations sont parfois conclues à l'arraché, des compromis sont parfois laborieux à obtenir. Aujourd'hui vouloir "Reconstruire la Normandie" s'apparente toujours à un chemin de croix, même si les progressions sont constantes et visibles, car la principale force qui met obstacle à cette reconstruction est sans aucun doute la force de l'habitude et le confort de l'habitude.
Je le dis haut et fort à tous les Réunificateurs ou à ceux qui s'intéressent à la question, car j'en suis maitenant convaincu : notre seul ennemi que nous combattons, c'est la force de l'habitude et le confort de l'habitude. Point barre !

En France, certains veulent s'ingérer dans les affaires des autres pays, ou imposer ce qu'il est à autrui, et on aime donner des leçons, mais beaucoup ne sont pas capables de voir de simples problèmes dans notre pays... N'est ce pas du à un complexe ou une maladie connue ? La France ne serait donc seulement malade..

En tout cas on ne me fera jamais croire que l'on peut "Reconstruire une Europe politique par un Traité" et d'être capable d'y mettre une monnaie commune l'Euro, si on est même pas capable de "Reconstruire la Normandie"... comble des combles...

Alors "Reconstruisons une Région Normandie"... plus solidaire à l'intérieur comme à l'extérieur, c'est-à-dire à la fois plus sociale et plus forte économiquement, car pour moi, l'un va difficilement sans l'autre en milieu humain.

C'est, bien sûr, à chaque organisation associative ou politique d'établir sa propre "feuille de route" pour participer à la
"Reconstruction d'une Région Normandie"...

Mais ce qui est sûr c'est qu'il faut proclamer bien fort la phrase suivante :
Les adversaires de la réunification normande sont les adversaires de la Normandie et des Normands (ou "des populations normandes" ou "des populations vivant en Normandie", c'est au choix...). Qu'ils le veuillent ou non, les adversaires de la réunification normande se comportent en adversaires objectifs de la Normandie.

Yuca de Taillefer.