Je lis régulièrement les Brèves de Normandie rédigées par Daniel Lemoine sur son site Demain la Normandie. J'admire son travail et sa force de synthèse. Je vous invite à télécharger les brèves de Normandie de février en cliquant sur le lien ci-après : http://www.normandie.asso.fr/breves51.pdf

Le n°51 des brèves de Normandie ne fait que redire ce qui fut dit par le passé ici ou ailleurs. J'aime le language châtié et poli de Daniel Lemoine, je lui reprocherai néanmoins d'avoir été trop gentil quand il dit que les Normands sont serviles, moi j'aurai dit qu'on nous prend pour des exhibitionnistes. Comment penser autrement à voir le plaisir que nous prenons à nous laisser déshabiller par Rennes ou Lille ? Dévouverte, sans effets, il est normand (normal) que la Normandie s'enrhume et que les Normands perdent leurs emplois suite au froid qui règne dans l'économie régionale.

La réunification, on nous la refuse encore mais pour nous la donner plus tard. Quand il n'y aura plus rien à prendre en Normandie ! Tout fout le camp et les Normands semblent s'en moquer. Sont-ils trop préoccupés par l'avenir de la France et de l'Europe qu'ils refusent de s'engager dans le processus qui permettrait de relever la Normandie et de redonner richesse et fierté aux Normands ? Ne savent-ils pas que seule une Normandie économiquement forte leur permettra demain de survivre ? L'État se désengage de ses responsabilités au profit des régions, nos régions croupions ne sont pas prêtes à affronter l'avenir. Il n'y a pas de chef en Normandie seulement des profiteurs.

Il y a des conflits sur tous les fronts. A Rouen on enterre le Paris-Normandie après avoir repoussé un repreneur breton. Le Paris Normandie se meurt alors qu'il devrait renaître comme un journal normand : la Normandie, couvrant les cinq départements. Ailleurs dans d'autres cironstances et dans d'autres régions les élus et les entrepreneurs se seraient regroupés pour offrir â la région, au bassin d'emploi un journal de grandeur régionale. Un journal prenant le parti de la Normandie, défendant les Normands... Mais dans notre Normandie divisée, cela reviendrait à créer une arme contre Le Vern et Duron les diviseurs.  Ces deux là ne lèveront pas le petit doigt pour donner aux Normands le journal qu'ils attendent. Quoique nous demandions, quoique que nous disions, nous tournons en rond ! Et comme nous ne faisons pas beaucoup ...

Où sont-les élus qui veulent la réunification ? Où sont les associations culturelles, régionales ou économiques de Normandie ? Que font-ils ? Que font-elles ? Que faisons-nous ? Ce que nous faisons tiendrait sur un confetti, RIEN !

Les Normands sont les spectateurs muets de leur déchéance, nos voisins limitrophes sont les voyeurs qui profitent du striptease normand. OUI nous devons être des exhibitionnistes !

MHAP