etoile Aimer son pays ou sa région, c'est bien sûr savoir en parler à l'extérieur (et le vendre...), mais c’est aussi tout faire pour le guérir, pour soigner ses plaies, aimer son pays, ce n’est pas faire semblant d’ignorer ses maladies.

J'entend le mèdecin dire : "Si vous pouvez sauver un patient alors sauvez-le! Ne la laissez pas mourir en lui disant faussement que tout va pour le mieux". On guérit mieux en communiquant! Le mèdecin a besoin du patient. Or de nombreuses plaies rongent notre démocratie, notre pays et notre Normandie.

Aimer, ce n'est pas seulement "caresser dans le sens du poil", c'est aussi s'ouvrir les yeux!

Le problème également c'est les médias, car ils veulent à tout prix nous faire ravaler nos propres opinions personnelles sous le matraquage des sondages, nos propres réflexions, nos propres constats.
(le propos ne vise pas les journalistes, plus surement les comités de rédaction se disant libre et neutre.... : la bonne solution étant une interactivité, les blogs réflexifs, d'information ou d'analyses (locaux, régionaux ou nationaux) ont besoin des médias comme les médias peuvent "s'inspirer" des blogs.

Faire une loi contre les blogs réflexifs, d'information ou d'analyses (locaux, régionaux ou nationaux) serait absurde, non avenue, suicidaire même... (si les propos d'un ministre sont visés ici, il se peut que ce ne soit pas une pure coïncidence) : même si une charte peut-être envisagée.

Alors surtout n'hésitez pas et surtout n'hésitez jamais : à participer, à ouvrir des blogs, à communiquer, à exprimer vos doutes, à réfléchir sur ce qui fait sens!

Yuca de Taillefer.

D'accord?, pas d'accord?, moyennement d'accord? : dites-le dans les commentaires!