etoile    Alors que l'UDF et le PRG sont en pointe sur la réunification normande (à l'origine de http://www.reunification-normandie.com/), que les deux présidents PS multiplient les rencontres à vocation inter-régionales normandes, que le PC dispose en ligne d'un site sur la Normandie et l'aménagement de son territoire (http://www.avec-vous-un-projet.org/) les UMP normandes ne veulent pas rester en reste.... .

Les UMP normandes tentent d’harmoniser leurs positions sur les coopérations entre la Haute et la Basse-Normandie :

Une trentaine d’élus de Haute et Basse-Normandie devraient répondre à l’invitation conjointe de l’Union pour la région Normande présidée par Jean Lemière, député UMP, vice-président du Conseil général de la Manche, et du président du groupe Unis pour la Normandie au conseil régional de Haute-Normandie, le député européen UMP, Jean-Paul Gauzès. A l’ordre du jour de cette réunion qui a lieu le 14 octobre à Pont-Lévêque (Calvados) : Quel projet pour la Normandie ?

Citant les structures communes comme l’EPFN (Etablissement public foncier de Normandie) couvrant désormais les 5 départements, le pôle métropolitain unissant Caen, Le Havre, Rouen, le pôle universitaire normand, Jean Lemière est parmi ceux qui se félicitent des « nombreuses coopérations interrégionales qui se sont développées au cours des dernières années », rappelant que « depuis 2000 s’est mise en place une politique de coopérations inter normande très bénéfiques comme l’ont rappelé les deux Conseils économiques et sociaux ». Mais il faut s’interroger sur ce que doit être l’avenir normand dans sa globalité : « Le nombre de domaines où chacune des deux régions conserve une politique qui lui est propre, se restreint d’année en année et il devient irréaliste de dissocier l’avenir de la Basse-Normandie de celui de la Haute-Normandie et réciproquement ».

Jean Lemière ne prône pas une réunification de la Normandie « trop rapide » mais défend le concept d’un « établissement public de coopération et d’entente interrégionale qui serait immédiatement utile à l’ensemble des deux régions ». L’élu cherbourgeois qui considère qu’il existe déjà une Normandie unie à travers le triangle d’or Le Havre, Caen, Rouen, se sent un peu à l’écart dans le développement régional. « Avec d’autres en Normandie, nous sommes en dehors du jeu : il faut élargir les coopérations dans un territoire qui englobe Cherbourg, Fécamp et Alençon ».

Dans le même temps l’UMP reste totalement coupée en deux sur la question de réunification normande en "Basse"-Normandie, le maire de Caen Brigitte Le Brethon, députée UMP, étant désespérément toujours aussi farouchement hostile à ce projet d'avenir.

cf l'article intégral et original paru sur Infoceane : http://www.infoceane.com/journal/061013-reunification.html