etoile   
La SNCF commence vraiment a abusé en Normandie : il suffit d'aller se promener sur les sites de blogueurs normands ou d'élus. La situation ne peut plus durer, d'où cette note d'information et d'humeur (maussade) !


En cause directement est la situation de la ligne Paris-Rouen-Le Havre même si la situation ferrovière commerciale en "basse"-Normandie n'est guère enthousiasmante.

stopaum_prisdelasncf

Trains vieillots et en retards. Difficultées pour les agents SNCF pour se justifier, responsables SNCF aux abonnés absents : la coupe commence vraiment a être pleine, et les usagers sont exaspérés.

A force de pousser le bouchon, il pourrait explosé !

Edgar Menguy récitant La charte de la qualité des services publics : "Chaque Français doit avoir accès à des services de qualité, quel que soit l’endroit où il habite, que ce soit dans une grande ville ou dans un village, en centre ville ou en banlieue".

Pierre Albertini : "Si les usagers de la ligne veulent se mobiliser par des actions intelligentes et pacifiques, qu'ils n'hésitent plus ! Les clients n'ont pas à faire les frais de l'insuffisante modernisation de la ligne."

A suivre...

Pour vous en rendre compte par vous même, lisez les textes et témoignages qui fleurissent sur internet :
* Le site train-train quotidien rend compte de la ligne Paris-Rouen depuis 2 ans : ces derniers temps les témoignages affluent sur ce site et les usagers disent ce qui se passe et expriment leur légitime mécontentement... C'est édifiant
blog Train-Train quotidien
Article sur Adverbe agence de communication (Normandie) : La SNCF me bourre les cacahouètes
Article sur Zevillage, village des Télétravailleurs (Orne) : SNCF : la fête aux voyageurs continue
Blog Ca déraille, Journal de la ligne Vernon - Bonnières - Rosny-sur-Seine - Paris Saint-Lazare http://caderaille.canalblog.com/
Article de Zevillage sur le site des Contribuables Associés: SNCF, la fête aux voyageurs continue
Aventure vécue sur un Paris-Cherbourg, sur le blog Remifall's blog
Tout la France a le TGV... sauf la Normandie publié sur l'Etoile de Normandie le 03.09.2009

* Les politiques ou leurs conseillers de communication, au courant des dégradations allant crescendo des lignes et conditions de transport ferrovière pour les usagers, reprennent à leur compte les problèmes des chemins de fer en Normandie, et appellent même à la "mobilisation".
Article du maire de Rouen Mr Albertini
Article de Edgar Menguy, adjoint au maire de Rouen
En 2005, Philippe Duron (PS) président de "basse"-Normandie déclarait : "la SNCF déraille", les Régions devaient mener "une bataille du rail" dixit les présidents de Régions, en déclarant encore "Le devoir d'un service public, c'est de bien utiliser l'argent que lui confient les clients et le contribuable. Et, là dessus, il faut que nous prenions nos responsabilités".
A lire l'article en entier sur LiveJournal
Transports régionaux : la région s'enlise mais dépense toujours plus... sur le blog politique de Vernon Liberté
Article sur le blog Grand-Rouen, blog d'un sympathisant socialiste
Mais en même temps ils ne font que constater des années de suffisance et d'immobilisme politique dans les conditions d'aménagement structurelle du territoire en Normandie.... alors que normallement c'est l’ensemble de la classe politique en Normandie qui doit se mobiliser et porter le débat et faire des propositions.

En Normandie, les trains sont vieillots, les machines dates des années 50, et sont souvent en retard, l'exaspération est aussi le fait des agents ferroviaires qui mènent des grèves sauvages et en ont eux aussi marre au grand dam des usagers : beaucoup de Normands nomment leurs trains ainsi : "les bétaillères" !
A noter également : Caen et Rouen sont pratiquement les deux villes de France les plus éloignées de Paris (NDLR : non géographiquement, mais par le temps de trajet en train).

A l'opposé en Bretagne, les élus, la Région et les finances publiques se sentent concernés par le ferrovière et jouent en équipe, le résultat est surprenant d'efficacité : signalons, pour information, qu'en Bretagne, le ferroviaire dépasse les clivages politiques et ils annoncent des lignes rapides à tour de bras, très confortables, high-tech, en se projettent de 5 à 6 ans en avant ( cf par exemple nicolasmorvan.typepad.fr/... ). Allez comprendre ... ?

"A quand des opérateurs régionaux ou privés pour faire circuler des trains confortables en Normandie qui ne soient pas des bétaillères et arrivant à l'heure ? Il est temps de remettre la locomotive normande sur les rails." demande le coordinateur de l'Etoile de Normandie, Yuca de Taillefer.