etoile C'est la traditionnelle rentrée des classes. Et nous avons tous des souvenirs, bons ou moins bons liées à cette période. A l'occasion de cette rentrée des classes, différents sons de trompette saluent la rentrée et la reprise de l'activité du "Mammouth" terme familier désignant la grande maison de l'Education Nationale française, jugez plutôt :

1/pour certains notre Education Nationale va mal, c'est l'avis du chef de la Sorbonne, Jean-Robert Pitte, qui essaye de réveiller la société en claironnant que le diplôme BAC n’a plus aucun sens, voici les termes qu'il emploie « Aujourd’hui, il suffit d’être candidat pour être quasiment assuré d’être bachelier. Le niveau de l’examen baisse d’année en année. Ce diplôme n’a plus aucun sens », proteste Jean-Robert Pitte qui révèle qu’à « chaque étape de la correction des copies l’institution fait pression pour que les notes soient revues à la hausse. Les consignes de correction, les barèmes de notation, les interventions des recteurs d’académie amènent au laxisme. » Le président de l’université Paris IV-Sorbonne a commis à l'occasion de cette rentrée 2007 un livre choc intitulé « Stop à l’arnaque du bac » (*)
(*) Oh ! Éditions, 213 p., 18,90€.

A lire l'interview dans Le Figaro où le président d'université Jean-Robert Pitte dénonce "le laxisme généralisé à l'école.

ecole_pour_tous

2/ mais dans le même temps, aucun gouvernement en France que l'actuel n'a jamais autant cajolé le monde enseignant et caressé le « mammouth » dans le sens du poil : est-ce de la flûte traversière pour "réenchanter" le monde professoral ?

Pour Ouest-France le gouvernement joue l'apaisement tactique avec la promesse d'offre d'heures supplémentaires défiscalisées; d'allégement des programmes, sans pour autant les appauvrir; de soutien aux élèves en difficulté. de gestion plus autonome des établissements. Et avec une nouvelle conception de ce métier d'enseignant jugé par trop solitaire.

3/ d'ailleurs Le président de la République leur adresse à tous, aujourd'hui, une lettre personnelle. "Très chers professeurs, nous vous aimons... La France a besoin de vous" et patati et patata....
Dans cette missive, Nicolas Sarkozy invite les éducateurs à refonder avec lui l'Education.
Est-ce une belle pomade étalée au son de la flutte de pan ?

Le Monde titre : "Sarkozy adresse une lettre-manifeste aux enseignants" 32 pages quand même !!! Les professeurs vont-ils avoir le temps de lire ça avec la rentrée ?

bravitude_site
source image : Florian Roulies croque l'actu
"Amis martiens francophones, si vous nous entendez,.. désolé !" [Yuca avec humour !]

4/ le message précédent est délivré au moment même où, au nom du budget et de l'assainissement des finances publiques, les dépêches gouvernementales tombent tel un couperet : il est annoncée bientôt la suppression, l'an prochain, de 11 200 postes....Vu dans La Tribune : "le gouvernement veut supprimer 11.200 postes". En un an ? (il y a près de 878947 enseignants environ en France, 12 millions d'élèves ont repris le chemin de l'école en France).

Alors : faut-il réformer l'éducation et dégraisser le "Mammouth" ou non ?
Sinon pour ceux dont l'école est déjà loin, la rentrée des classes, ça vous rappelle quoi à vous, le "chemin des écoliers" ? Et pour ceux encore en étude, comment voyez vous votre avenir ?


Yuca de Taillefer.