Région-SNCF enfin d'accord (Paris-Normandie 22/04/08)


Après un début d'année chaotique et « de longues et laborieuses négociations » de l'avis même du service transports de la région, la Haute-Normandie et la SNCF ont enfin trouvé un terrain d'accord « acceptable pour les deux parties » a annoncé hier Alain Le Vern. Depuis l'ultimatum du président de région, annonçant qu'il ne signerait pas la nouvelle convention TER (Trains express régionaux) en l'état (lire notre édition du 18 mars), il y avait urgence pour la compagnie nationale, qui a significativement revu sa copie. Le cadencement, remis en question en début d'année par la SNCF, et qui prévoit 15 % de trains supplémentaires, sera mis en œuvre en décembre prochain. « C'est conforme au calendrier initial » insiste Alain Le Vern. La tarification des 470 000 km supplémentaires qu'induit ce cadencement a été fixée à 10,30 € du km.

Un effort de 9 millions d'euros

« Ce tarif porte le coût moyen du km/train à 13,63 € pour les 3,78 millions de km annuels prévus dans la nouvelle convention » ajoute le président qui ne cache pas sa satisfaction.

Sachant que la compagnie nationale n'avait pas hésité à faire monter les enchères jusqu'à 29,90 € du km en mars, chacun peut mesurer le chemin parcouru.

Au total, l'effort financier de la région atteint les 9 millions d'€ dont la moitié est destinée au cadencement. Les 15 % de trains en plus vont par exemple se traduire sur la ligne Le Havre-Rouen-Paris par l'arrêt de la correspondance à Rouen pour les trains de 6 h 30 et 17 h 25. Avec le cadencement, le même train assurera la liaison directe entre la Porte Océane et la capitale. Autre illustration significative, un aller/retour supplémentaire entre Rouen et Dieppe à 7 h 15 et 17 h 40. Les trajets courts n'ont pas été oubliés. Entre Yvetot et Rouen, la desserte passera de 27 arrêts actuellement à 46.
A toutes ces améliorations attendues pour la fin 2008, viendront s'ajouter le renouvellement et la rénovation de 100 % du matériel roulant : 16 nouveaux trains TER à deux étages d'ici 2010 (188 millions d€ financés par la région), 80 voitures Corail modernisées d'ici deux ans (18 millions d'€ financés pour moitié par la région et la SNCF) ou encore le remplacement des anciennes locomotives pour tracter les Corail et les TER à deux niveaux.

Pariant sur la qualité, Alain Le Vern annonce par ailleurs un objectif de régularité à 10 minutes à compter du 1er janvier 2009 et la prochaine mise en ligne d'un site internet sur lequel les usagers haut-normands pourront faire leurs remarques. Il ne reste maintenant plus qu'à parapher l'accord. Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, devrait prochainement venir à Rouen pour l'occasion.

Christophe Preteux

Michel H. A. Patin : Petite victoire de Mr. Le Vern, on paie cher des promesses de plus forte cadence et de moins de retard :  4,5 millions supplémentaire pour le cadencement, 197 millions pour du renouvellement et rénovation du matériel roulant ... Toujours plus d'engagements financiers du côté de la région mais toujours pas de contraintes envers la SNCF comme par exemple des primes de retard à verser aux usagers normands...

Note pour Le Vern : Peut mieux faire

PS: Espérons que Beauvais (Pdt Basse-Normandie) aura eu plus de réussite le 16 avril dernier. Quelqu'un a t'il eu connaissance du compte-rendu de la rencontre Beauvais-Pépy ?