Soutenez, participez et rejoignez le Collectif BEN dans ses actions!

Train train quotidien

 

COMMUNIQUE du Collectif "Bienvenue en Normandie" 26/01/09

 

REGION FAIBLE et DIVISEE = MEPRIS de la SNCF

 

La Normandie, divisée depuis 38 ANS en deux régions administratives qui se sont trop longtemps ignorées est devenue la banlieue de la banlieue de la banlieue parisienne...

 

Il y a trente ans, à l'époque du très moderne turbotrain, les grandes lignes normandes (Paris/Rouen/LeHavre et Paris/Caen/Cherbourg) étaient à la pointe du progrès technique.

 

Trente ans plus tard: c'est le déclin relatif sinon absolu! La Normandie, tant par l'incompétence d'élus médiocres et divisés incapables de s'organiser pour se faire entendre que par le mépris d'un grand corps d'état pour ce morceau de province "si proche de Paris" est la sacrifiée de la modernité ferroviaire: ici pas de LGV ni de TGV mais des THT et des EPR!!!

 

Aujourd'hui, un Paris/ Le Havre en corail classique met plus de temps qu'un train des années 1960 encore tiré par les mythiques locomotives à vapeur Pacific... Aujourd'hui, le Paris/Cherbourg électrifié il y a maintenant plus de 10 ans (on a longtemps attendu...) met à peine... 10 Minutes de moins que le Paris/Cherbourg des années... 1900!
Quel progrès!
Le Paris/Caen reste au delà des deux heures et le Paris/Granville cumule retards, défaillances techniques rocambolesques (un train qui fait demi-tour en raison du retard pris par le train précédent... Un train stoppé en gare à cause de feuilles mortes tombées sur la voie...)

 

La gare Saint-Lazare, 2ème gare la plus fréquentée d'Europe est aussi fréquentée par les... rats avec des équipements vieillissants et dangereux pour les cheminots... C'est la gare la plus pourrie de Paris, connectée à rien ou presque (quand on arrive à Saint Lazare, on arrive à Saint Lazare...) et c'est surtout la seule gare de Paris où les trafics "grandes lignes" ne sont pas séparés du trafic "banlieue", d'où des retards systématiques aux heures de pointe pour les trains normands qui partent toujours après les autres aux quais au bout du bout de la gare...

 

Ce mépris ferroviaire de la Normandie est même devenu caricatural après le bouclage de la gare Saint Lazare: les médias nationaux ont rendu compte de la colère des usagers franciliens mais rien ou si peu concernant les "grandes lignes" alors que la tension a été vive sur les quais de Rouen et Caen le même jour (les caténaires n'y sont pour rien...)

 

A ce mépris des usagers normands, il faut ajouter le mépris de la SNCF pour les élus: les promesses non tenues sur l'amélioration du service, du matériel roulant et du cadencement font que les deux conseils régionaux normands qui avaient fait de la fin du retard ferrovaire en Normandie une priorité depuis 2004, en viennent à suspendre leurs versements financiers à la SNCF qui leur réclame entre 13 et 20 euros au kilomètre (!!!) pour pouvoir faire rouler les TER sur les lignes normandes: en 2008 c'était Alain Levern président du CR de Haute Normandie de montrer sa colère... Début 2009, c'est le tour de Laurent Beauvais président du CR de Basse Normandie!

 

La SNCF se montre incapable d'honorer ses engagements: elle a tout misé sur le réseau TGV alors que les lignes Corail NORMANDES sont les plus fréquentées sinon les plus rentables du réseau... Réseau Ferré de France a longtemps considéré comme inutile tout investissement pour moderniser le réseau de la province la plus proche de Paris: il a fallu attendre février dernier pour que grâce à la pression du député maire de Caen, Philippe DURON, le gouvernement accepte d'inscrire la Normandie dans la programmation des futures LGV qui seront construites dans le cadre du "Grenelle de l'environnement": il s'agira de créer une nouvelle ligne entre St Lazare et Mantes la Jolie et de moderniser le secteur de Bernay dans le but de mettre Caen à 1H30 de Paris et Rouen à 1H00... Le secrétaire d'Etat aux transports Dominique Bussereau sera reçu à Caen en mars prochain: nous aurions souhaité qu'il vienne aussi à Rouen!

 

Comme d'habitude, les élus normands faute d'une vision commune agissent séparément: IL FAUT QUE CELA CESSE!

 

Une association des élus normands est en cours de constitution pour créer enfin un rapport de force favorable avec les jacobins arrogants de la SNCF! Souhaitons qu'elle rassemble ensemble les bas et les haut Normands!

 

Car plus que jamais, sur ce dossier, on mesure l'absence cruelle d'une seule région parlant d'une seule voie:

 

LA REUNIFICATION de la NORMANDIE SUR LES RAILS! VITE!!

 

Prochainement le collectif BEN sera dans les gares de Caen et Rouen pour distribuer ce texte aux usagers normands victimes du mépris ferroviaire: il faudrait que les Normands sachent enfin pourquoi ils sont si mal traités!

 

 

 

Rédigé par: Collectif Bienvenue en Normandie | le janvier 26, 2009 à 04:49 PM