Après le CREPS de Houlgate, l'Etat envisage de fermer les Haras-Nationaux de St-Lô. Les raisons ne sont pas claires, car il y a des filières équines qui ne sont pas développées par les HN, comme les chevaux américains pour l'Equitation Western. Nous avons des cavaliers champions de cette équitation moderne mais pas de chevaux permettant de monter sur les plus hautes marches du podium international. St-Lô pourrait donc assurer des lignées de Quarter-Horses, de Paint-Horses, d'Appaloosas.
Nous sommes dans la région du Cheval et deux Haras Nationaux ne sont pas de trop si on sait les utiliser. Le Pin accueille les grands champions CSO lesquels peuvent venir se familiariser avec les chevaux que l'Etat proposera de leur prêtera pour les grands championnats, le lobby équestre et la FFE sont donc derrière Le Pin. St-Lô ne semble pas bénéficier du même soutien, alors c'est aux Normands et à la région de tout faire pour garder et développer les Haras-Nationaux de St-Lô.
Il est vrai qu'avec la valeur des élus Manchots il sera difficile de discuter. Il appartient peut-être encore à Laurent Beauvais de sauver les pots et pourquoi pas comme pour Houlgate faire des Haras Nationaux de St-Lô, des Haras Normands?(HN pour HN).

Mais la meilleure solution serait que l'Etat ne se désengage pas car je presents un danger à laisser le privé s'occuper seuls des lignées et des origines, car en le faisant nous leur donnons la possibilité de choisir de vendre plus à untel qu'à untel, ce qui dans un esprit sportif est déloyal. Même si dans le sport seuls l'argent et le talent font les médailles, il ne faudrait pas que le sport devienne uniquement une affaire d'argent!

Article paru dans OF de ce-jour

Michel H. A. Patin