Du Fond, de la Polémique, de l'Humour, et de la Réforme... [Yuca de Taillefer]
                  *******************************************************************
Petit Guide des idées reçues à l'usage des apprentis sorciers de l'aménagement du territoire..
(petit rappel, collectivités territoriales = commune, département, région).

Collectivités locales : augmentent la dépense publique. Voir « Mille-feuilles ».
Mille-feuilles : spécialité du restaurant du Sénat. « Mille-feuilles territorial » : coûte cher à la France : déplorer qu’on ignore combien, mais tonner contre.
Communes :
produit de l'histoire Monarchique et de la Révolution. Suspect. Il y a trop de communes en France. Napoléon III a déjà essayé. Voir suppression.
Suppression : Quand c'est suspect, <premier principe : si ce n'est pas le fait de notre arbitraire, alors c'est suspect>  alors il faut réduire... permet des « économies d’échelle ».
Compétence générale :
commencer par rappeler qu’on lui doit l’essentiel des innovations des collectivités locales. Mais conclure en demandant sa suppression.
Conseiller général :
notable conservateur repérable à la campagne, invisible en ville.
Conseiller régional :
recalé du scrutin majoritaire. Invisible à la ville comme à la campagne.
Départements :
trop nombreux mais proches des administrés.
Régions :
trop petites mais à moitié éloignées des Français.
Intercommunalité :
permet des « économies d’échelle ». Rester intraitable. Que l’observation ne les montre pas n’infirme pas le principe, au contraire.
Financements :
toujours croisés. Perversion dont le résultat est d’allonger inutilement les inaugurations en multipliant les discours. A proscrire.
Compétence : les modérer. les Collectivités les aiment, se méfier donc, elles les veulent pour le financement.
Dette : désagrément à refiler en douce aux Collectivités si possible.
Elite de la république : permet le management (à prononcer à l'anglaise) public.
Politique : manière d'appliquer le « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais. »
Communication publique : complexe. voir management publique.

Management public : manière de faire avaler des couloeuvres aux administrés et aux élus locaux.
Réforme : doit être audacieuse.Marque de caractère chez un homme ou une femme politique. Dire d’une réforme dont l’utilité n’est pas établie : « Certes, mais elle est audacieuse ! »

.....

                  *****************************************

Loin des idées reçues, des chiffres :
en 2004, la dette des Collectivités augmente de 2,5 milliards d'euros.
                       les Collectivités Territoriales investissent 43 milliards d'euros.
              la dette de l'Etat augmente de 50 milliards d'euros. L'Etat investit 18 milliards d'euros.
en 2005, la dette des Collectivités augmente de 5 milliards d'euros.
                       les Collectivités Territoriales investissent 39 milliards d'euros.
              la dette de l'Etat augmente de 49 milliards d'euros. L'Etat investit 8 milliards d'euros.
(tendances observées quelque soit les étiquettes des politiques hommes et femme en place).

                  *****************************************

bananiererepublique
Les sommets de notre République ne se sont jamais aussi bien portées. Elles ont la banane !
Voici ce que pourra bientôt devenir le drapeau français, vraie illustration de notre République.
Une nouvelle "identité nationale" en quelque sorte.

Pour la fin, quelques petites notes (de frais.. payées par l'Etat donc le contribuable) en vrac :
  - 564 millions € pour la « préadhésion » de la Turquie, « visant à financer les réformes internes nécessaires à son adhésion proprement dite » ;
  - 2,4 milliards € pour financer la communication de l’Union Européenne ;
  - 1,8 millions € de communication pour obtenir la votation "oui" de l’Irlande à l'Union Européenne;
  - Pour la France uniquement, « la présidence de l'Europe la plus chère de l’histoire européenne, 171 millions € (soit 1 million d’€ par jour) »
  - Une télévision européenne (Europarl TV) à 40 millions € qui produit moins d’une heure par jour d’émission ;
  - les effectifs globaux des Cabinets Ministériels ont augmenté, de 11,1% en 2009. Les masses salariales des Cabinets ministériels ont augmenté de 56,8% (38,6 millions d’euros contre 24,6 millions en 2008).Les primes de Cabinet augmentent de 20,6% (31,7 millions en 2009 contre 26,2 millions en 2008).
.........

Si l'on observe le "qui paye commande" sur les politiques publiques & les gâchis publics effectués, alors c'est plus aux Collectivités de décider et de prendre en charge l'avenir public plutôt qu'à L'Etat... Et ce serait plutôt l'Etat qu'il faut réformer d'urgence avant de penser aux Collectivités Territoriales.