Avant-propos : l'information donnée ci-après provient d'un informateur bien informé, il ne s'agit pas de l 'anti Levernisme connu de l'auteur de ce billet.

Sébastien JUMEL maire PCF de Dieppe et tête de liste du Front de Gauche en Seine Maritime a fait un bon score dimanche dernier avec plus de 8% des voix. Mais à la surprise générale, il n'est plus sur la liste fusionnée proposée par LEVERN pour le second tour.
Beaucoup de conjectures sur les raisons véritables de cette absence: officiellement, LE VERN fait dire qu'il y a le respect de la règle du non-cumul des mandats (un comble n'est-ce pas de la part du président à tout faire LE VERN). Sébastien JUMEL est déjà maire de Dieppe et conseiller général: il aurait fallu qu'il renonce à son mandat de conseiller général pour une vice présidence à la caserne Jeanne d'Arc avec pour conséquence l'organisation d'une élection cantonale partielle à Dieppe. Autre analyse politicienne celle-là proposée par le journaliste de Paris-Normandie: le maire PCF de Dieppe et conseiller général de la Seine Maritime attend justement les prochaines cantonales et parfaire ainsi l'implantation locale du PCF... Voilà encore un journaliste qui a tout compris!


NON... La vraie raison, la voici, et Bruno LE MAIRE dans son dernier meeting à Bois-Guillaume a levé une partie du voile mais n'a pas tout dit: Sébastien JUMEL s'est fâché sérieusement avec LE VERN sur une question de fond, à savoir l'avenir même du port de Dieppe puisque le maire PCF de Dieppe, qui ne cache pas ses sympathies pro-réunificatrices souhaite faire adhérer le port de Dieppe au réseau "Ports Normands Associés" (Cherbourg Caen Ouistreham) qui se veut une préfiguration de la future "conférence portuaire normande" en association avec le GPM du Havre. Cette idée est, notamment, défendue par Laurent BEAUVAIS président PS  sortant du CRBN et Pierre MOURARET, vice président PCF du CRBN chargé des transports. (l'adhésion du port de Dieppe à PNA est d'ailleurs proposée dans le rapport TOURRET)


Pour des raisons qui lui appartiennent, LE VERN refuse que Dieppe rejoigne PNA contrôlé par la gauche bas-normande pourtant... Pour des raisons qui lui appartiennent aussi, Sébastien JUMEL a donc décidé de claquer la porte de la caserne Jeanne d'ARC et préférer l'intérêt général normand et l'avenir du port de Dieppe à une bonne place de vice président au CRHN.