Cher(e)s Etoilien(ne)s,

 

Echangeant une huitaine de jours le train train quotidien contre un coin de paradis sans la modernité mais avec le confort, il ne me sera pas possible de commenter l'actualité normande ni de modérer les commentaires.

Yuca étant de son coté très pris professionnellement, je ne sais pas s'il sera en mesure d'animer l'EN durant ma courte absence.

Au plaisir de vous retrouver très bientôt,


Michel H. A. Patin