Source : Ouest-France, Véolia.

Au printemps 2012, l’accès au Mont-Saint-Michel va radicalement changer. Après avoir laissé leurs véhicules dans le parc de stationnement paysager, les visiteurs pourront rejoindre le rocher en navettes soient motorisées – nommées Le Passeur - , soient hippomobiles – Les Maringotes - ... ou encore à pied.

Maringote
Projet de Maringote , proposé par l'opérateur Véolia.

Un prototype du Passeur, la navette motorisée sur pneumatiques, va bientôt être réalisé avant la production en série au cours de l’année 2011 puis les essais au Mont début 2012. Quant aux Maringotes tractées par des chevaux de trait, leur production sera bientôt lancée dans la Manche.

Plus de quarante Percherons, Cobs normands et Postiers bretons se relayeront pour tracter les six Maringotes prévues dans le dispositif qui sera mis en place pour la saison touristique 2012. Elles emmèneront chacune une cinquantaine de passagers sur 2 km, du barrage au pied du Mont-Saint-Michel.

Laurent Beauvais, président du conseil régional et du syndicat mixte de la Baie du Mont-Saint-Michel, s'est récemment réjouit que « le cheval, identité de la Normandie, transporte le public vers ce monument emblématique. Une motivation supplémentaire pour préserver les races de trait dans leur berceau. »