Alors que des élus, Le Vern en tête (il faut sauver le Pont Colbert de Dieppe), s'attachent à détruire le patrimoine de Normandieou pire encore à gommer toute appartenance à la Normandie, des citoyens, des témoins de la vie normande, s'engagent pour sauver ce qui peut encore l'être comme Antoinette, cloche témoin du débarquement de 1944 et seul vestige de l'époque à Aunay-sur-Odon.

Normand(e)s, si on est d'accord pour sauver une cloche bas-normande, on l'est aussi pour se se débarrasser d'une cloche haut-normande. Comprendra qui voudra...

L'article est dans LogoML

Michel H. A. Patin