Des représentants d'Aurigny à la CCI de Cherbourg

Des représentants de l'état d'Aurigny ont été reçus ce mercredi 29 février à la CCI de Cherbourg.

La CCI de Cherbourg, le Conseil Général de la Manche et la maison de la Normandie reçoivent ce mercredi 29 février une délégation d'Aurigny à la chambre de commerce de Cherbourg.

Au cours de cette visite les représentants de l'état d'Aurigny évoqueront avec leurs partenaires bas-normands les actions à mener pour développer le tourisme, les relations maritimes, les échanges de biens et la formation entre la Manche et les îles Anglo-Normandes.

(source: la Manche Libre)
 

Commentaire de Florestan:
La Normandie c'est aussi et encore les "isles": Aurigny (photo), Sercq, Herm, Brecquou, Jethou, Les Ecrehous et les deux plus grandes Guernesey et Jersey (n'oublions pas les Minquiers  platier appartenant à Jersey et les îles Chausey dépendantes de la commune de Granville).
 
La Normandie a tout intérêt à développer le maximun de relations avec les îles "anglo-normandes" où les souvenirs de la Normandie ducale survivent (union personnelle avec la Couronne britannique, le roi ou la reine d'Angleterre étant "duc de Normandie" pour les bailliages de Jersey, Guernesey et la seigneurie de Sercq). On rappelera que le droit normand reste une obligation pour Guernesey (cela ne l'est plus hélas pour Jersey) avec un diplôme universitaire unique en son genre toujours délivré par l'université de Caen: on regrettera simplement que cette survivance du droit normand, l'ancêtre du droit anglo-saxon international actuel soit le prétexte à faire tourner les lessiveuses financières d'un paradis fiscal...
 
La langue normande des îles se maintient surtout à Guernesey mais les liens culturels avec la Normandie continentale qui ont toujours existé se sont récemment renforcés pour éviter l'anglicisation totale et définitive des îles: on ne peut que soutenir la manifestation annuelle de la fête des "Rouaisons"...
 
Au niveau économique, les îles c'est pas loin de 200000 habitants permanents dont 100000 à Jersey: c'est l'équivalent d'un département français au large du département de la Manche. Le potentiel est immense: 80% des marchandises sont importées d'Angleterre (monopole Huerlin Renouf) avec les prix qui vont avec. D'où l'idée à St Hélier et à St Pierre Port d'importer les produits frais venant de la Normandie toute proche à des prix nettement plus bas. Les ports de Portbail et de Carteret retrouvent depuis peu un intérêt économique avec des pêcheurs qui se reconvertissent dans le trafic de marchandises et de produits agricoles frais (carottes de Créances appréciées à Jersey) sachant que Jersey et Guernesey exportent aussi des produits agricoles de grande qualité ( produits laitiers de la vache de race jersiaise, pommes de terre et fleurs notamment les orchidées élevées dans les serres de St Samson à Guernesey qui pourraient mieux connus en France)...
 
Pour Granville et son port, il s'agit de briser le monopole de l'accès à Jersey par le seul port de Saint-Malo pour le fret et les automobile par la création d'une passerelle ferry. De même la création d'une navette ferry régulière pérenne entre Cherbourg et Guernesey. Le potentiel existe et les autorités de Jersey cherchent à diversifier leurs relations: séjours linguistiques et culturels pour les jeunes normands du département de la Manche et emplois de services notamment dans la restauration et le BTP puisque St Hélier prévoit de s'aggrandir sur les rochers du Banc Violet (projet "Waterfront"). Le port de Granville pourrait donc exporter les matériaux nécessaires.
 
L' amélioration des relations entre les îles et la Normandie ont donné lieu à certaines idées loufoques tel que la construction d'un viaduc routier et ferroviaire entre Jersey et la côte normande. Cependant, il faut savoir que l'électricité des îles est désormais fabriquée par la centrale nucléaire de Flamanville (un câble sous-marin ayant été installé il y a quelques années).
 
Mais l'urgence c'est tout de même que le Conseil Général de la Manche soit enfin capable de proposer des prestataires fiables pour assurer les navettes maritimes tout au long de l'année : la compagnie Manche Iles Express a connu quelques déboires qui en a refroidi plus d'un hélas et il a fallu chercher un opérateur ... breton pour  être capable de proposer un service maritime à l'année quelque soit la météo.