Naufrage au large de Dieppe : Deux marins décédés

Paris Normandie: publié le samedi 05 mai 2012 à 12H24

 

"La Pomme" un bâteau de pêche immatriculé à Dieppe a fait naufrage le samedi 5 mai 2012 au large de Saint-Aubin-sur-Mer. Ses deux marins sont décédés

DIEPPE (Seine-Maritime). Ce samedi 5 mai vers 7 h 45, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Gris-Nez a été alerté par le navire de pêche « Julie Cédric 4 » qu’un autre navire de pêche, "La Pomme", ne se trouvait pas au point de rendez-vous qu’ils s’étaient fixés. Ces deux navires sont des fileyeurs immatriculés à Dieppe (Seine-Maritime). « La Pomme » est un bateau de 8 mètres de long avec deux personnes à bord.


Le CROSS a émis un message mayday relay et a immédiatement fait décoller l’hélicoptère Dauphin de la marine nationale basé au Touquet et envoyé sur zone le canot de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) «Notre Dame de Bonsecours» de Dieppe et le canot «Commandant Chandelier» de Saint-Valery en Caux. Il a également dérouté la vedette de gendarmerie maritime Yser qui se trouvait en mer.

L’hélicoptère arrivé rapidement sur zone a retrouvé la coque retournée du Doris près de laquelle se trouvait un canot de sauvetage. Elle se trouvait alors à 1 mille (près de 2km) dans le nord de Saint-Aubin-sur-Mer.

Un premier corps a été retrouvé près du bateau. Il a été hélitreuillé à bord de l’hélicoptère puis transféré sur la plage de Dieppe où il a été malheureusement déclaré décédé.

Les recherches se sont poursuivies pour tenter de retrouver la deuxième personne. Son corps a été retrouvé à proximité de la plage de Saint-Aubin par le canot SNSM de Saint Valery en Caux et ramené à Saint-Valéry en Caux.

Les deux corps ont été pris en charge par la brigade de recherche de la gendarmerie maritime de Dieppe. Une enquête déterminera les circonstances du naufrage.

Selon les premières informations que nous avons pu recueillir, les deux marins décédés appartiennent à la même famille, il s'agit d'un père et de son fils. Didier et Anthony P tenaient un espace de vente des produits de la mer à Quiberville. Les causes du naufrages sont pour l'instant indéterminée.


L'Etoile de Normandie s'associe à la douleur de cette famille et présente ses condoléances à la communauté des gens de mer de Dieppe.

On rappelera que pour apprécier ces merveilles que sont les produits frais et vivants de la mer que tous les gourmets savent déguster sur la côte normande (homards bleus de Chausey; coquille St Jacques label rouge de la baie de Seine, lisette de nos côtes, raies, plies, limandes et soles, bulots et pied-de-cheval de Granville, bar de ligne, huitres de Saint-Vaast, d'Isigny de Gouville ou de Blainville...) des gens courageux prennent la mer ou vont sur l'estran tous les jours de l'année: le métier est difficile, dangereux et économiquement incertain: c'est une passion, une culture...

Les amateurs de "fruits de mer" se doivent d'être solidaires avec ceux qui vont pour eux les cueillir dans ce jardin marin, pas toujours aimable et qui nous laisse un goût parfois salé dans la gorge...

Celui des larmes.