... Plus qu'Abou Dhabi comme un certain musée du Louvre qui se voudrait 1, 2 ou 3

Dans la perspective de la mise en place de l'espace de projets "Paris-Seine-Normandie", un partenariat plutôt équilibré fait d'échanges et de créations d'événements respectueux des partenaires va s'amplifier entre le musée parisien d'Orsay spécialisé dans les oeuvres d'art du XIXe siècle et le musée des Impressionnismes de Giverny. 

Au lieu de voir et de subir le débarquement en province ou en des contrées encore plus lointaines d'un grand musée parisien, ce partenariat illustrera parfaitement ce que furent les relations culturelles et intellectuelles entre Paris et la Normandie au XIXe siècle et jusqu'à la Seconde Guerre mondiale... On est donc revenu à une solution plus réaliste que celle qui fut un temps agitée l'année dernière dans l'entourage d'Antoine Rufenacht et du Premier ministre de l'époque qui avait annoncé, lors de l'inauguration de la galerie des impressionnistes du musée d'Orsay, un "ORSAY 2" en Normandie, à la stupeur du directeur du musée d'Orsay!

"Plus le temps passe plus le musée de Giverny m'apparait comme un établissement auquel on peut prêter des oeuvres pour des expositions d'été et sur des sujets alternatifs"  a affirmé Guy Cocheval, le président de l'établissement public d'Orsay. D'ores et déjà Orsay fournit à Giverny un appui scientifique et logistique. Après deux expériences de prêts d'oeuvres plutôt concluantes pour des expos à Giverny, Orsay se dit prêt à montrer ses plus belles oeuvres à Giverny dans le centre d'expositions situé tout près de la maison et du jardin de Monet.

Bientôt donc à Giverny, cette magnifique porte d'entrée de la Normandie ouverte sur l'Ile de France après la majestueuse boucle du fleuve devant la Roche- Guyon, des grandes expositions consacrées à Degas, Renoir ou Van Gogh

Les collectivités locales normandes et les intercoms du Vexin se sont mobilisées pour reprendre en main le centre culturel de Giverny après le retrait en 2008 de la fondation privée qui l'avait fondé: Jean-Louis Destans, le président du conseil général de l'Eure qui préside aussi la structure de Giverny est donc satisfait. La fréquentation est passée de 90 000 visiteurs en 2008 à 242 000 en 2011 avec une baisse à 150 000 cependant en 2012...

Mais en 2013 avec le retour du festival NORMANDIE IMPRESSIONNISME Giverny devrait battre tous les records de fréquentation avec au programme une très belle exposition qui sera consacré au peintre Paul SIGNAC qui aimait tant le littoral normand

Le Havre sous la pluie (pastel)                         Le port de Honfleur (gouache avec effet "pointilliste")

 

(source: fil fax Normandie, 15 / 09/12)