L'Etoile de Normandie revient sur le colloque N°3 "AXE SEINE" qui s'est tenu à Paris le 22 novembre dernier pour rappeler que:

1° Un ministre normand au gouvernement ça ne sert à rien!

Ni Fabius, Ni Fourneyron ni même Cazeneuve n'ont daigné être présents au colloque de Paris (600 personnes alors qu'à Rouen pour l'Acte II ils étaient 1600...)

2° Un ministre des transports qui ne semble pas amoureux du projet de transport (La Ligne Nouvelle Paris Normandie en l'occurrence) parle pour finalement ne rien dire:

on attendra encore pour savoir comment l'Etat va organiser le projet avec les collectivités territoriales concernées...

3° Une gouvernance normande qui reste à inventer:

voilà le GRAND PARI qui reste à réaliser après que les souris socialistes se sont débarrassées du gros matou Rufenacht... Alain LE VERN n'est donc plus à une mufflerie près: après avoir dénoncé le "proconsul" Rufenacht et sa "gouvernance confisquée" il veut de l'action et des décisions!

Eh bien au lieu de GUEULER ! Monsieur LE VERN... AGISSEZ!  DEMONTREZ ENFIN QUE VOUS ETES CAPABLE DE PARTAGER UNE GOUVERNANCE NORMANDE avec votre collègue et camarade socialiste de BASSE-NORMANDIE!

4° Car si l'on fait l'Axe Seine SANS la Normandie, pour l'Eure ce sera l'heure de la fin:

Jean-Marie DESTANS président du conseil général de l'Eure était absent au colloque de Paris. Pendant ce temps là,  la Basse-Normandie risque définitivement d'être la Normandie-Basse Bretagne

5° Alors avec l'éviction du havrais Rufenacht, Le Vern triomphe:

La LEVERNIE ROUENNAISE est donc au centre de l'AXE SEINE avec Rouen comme carrefour incontournable notamment pour les infrastructures de transports. Mais plus qu'un carrefour digne d'une grande métropole coeur de la 6ème région de France ayant en charge l'intérêt national de l'ouverture maritime de notre pays et de sa région capitale, la Levernie rouennaise, faute d'avoir pensé l'échelle régionale normande depuis près de 40 ans  est maintenant devenue un capharnaüm ferroviaire et routier qui vire au cauchemar et qui ne semble pas troubler le bal des cocus qu'on y danse...

En mai 2010 au premier colloque "Axe Seine" au Havre, Laurent FABIUS avait eu cette parole prophétique: "Rouen et la Normandie ne doivent pas être des espaces interstitiels dans l'Axe Seine".

Un proverbe normand dit aussi: "quand on veut dîner avec le diable il faut un long manche à la cuiller"...

Le Vern chante donc comme un coq gaulois au centre de l'Axe Seine quelque part à 100km à l'Ouest des hautes murailles de verre et d'acier de la la région parisienne, PREMIERE REGION URBAINE D'EUROPE, ses 15 millions d'habitants, ses milliards d'euros de PIB et de chiffres d'affaires ses centaines de sièges sociaux de sociétés internationales...

En fait le coq Le Vern chante à l'intérieur d'un placard technique classé SEVESO et il faut avoir le courage de dire qu'à Paris, TOUT LE MONDE S'EN FOUT!

La "région" au demi-léopard normand qui se noie dans la Seine en regardant vers Paris, armoire technique classée SEVESO de la région parisienne. C'est la vision de... 


Ci-après, petit dossier de presse: la réaction d'Antoine Rufenacht dans Paris-Normandie et le bilan du colloque Axe Seine de Paris vu de Caen (Ouest-France, 23/11/12)

rufenacht amertume

img016