Quelques "grands hommes" autour d'un pont: ceux qui doivent faire leurs preuves et ceux qui les ont déjà faites pour l'Histoire...

François Hollande, rouennais de naissance et président de la République en visite ce 5 janvier 2013 en Normandie, notamment à Louviers pour rendre hommage à Pierre Mendès-France le résistant des premiers jours de 1940 et qui ministre sous la IVème République refusa, en démissionnant, l'impasse sanglante de la Guerre d'Algérie. Pierre Mendès-France fut aussi un grand député maire de Louviers. Mais sur l'Etoile de Normandie nous n'oublierons pas la mémoire d'un autre résistant "mendésiste" et premier défenseur de l'Unité normande dès que se posa en 1972 le problème de la division de la Normandie en deux régions administratives, à savoir Gustave Héon  (1910 - 1981) sénateur-maire de Bernay, président du conseil général de l'Eure qui refusera jusqu'en 1981 de siéger avec les autres élus de l'Eure dans un demi-conseil régional... Quant à Franck Martin, actuel maire de Louviers et conseiller régional dans un demi-conseil régional normand, il est,  ce 5 janvier,  la "puissance" invitante au pied du mur! Car le 14 janvier prochain, une élection doit avoir lieu pour savoir définitivement (?) si la Caserne Jeanne d'Arc de Rouen est encore en Normandie ou s'il s'agit d'une enclave extra territoriale Nord-coréenne en France...

Franck Martin parlera-t-il à François Hollande de la difficulté des socialistes "normands" à "socialiser" un intérêt général normand?


Ci-après le résumé de la visite prévue de François Hollande avec notamment un rendez-vous programmé avec les salariés de la raffinerie ex Pétroplus de Petit-Couronne...

Pétroplus: rencontre avec Hollande

AFP Mis à jour le 03/01/2013 à 22:35
 
Hollande rencontrera les salariés de Petroplus samedi lors d'un déplacement dans l'Eure. L'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC de la raffinerie avait demandé mercredi à rencontrer le chef de l'Etat à l'occasion de ce déplacement, "un an jour pour jour" après sa visite le 5 janvier 2012 durant sa campagne présidentielle.

La raffinerie de Petit-Couronne, qui emploie 470 salariés, a déposé son bilan le 24 janvier 2012 et a été placée en liquidation judiciaire le 16 octobre dernier. Le tribunal de commerce de Rouen a toutefois laissé jusqu'au 5 février aux industriels intéressés pour déposer une offre de reprise.

Lors de sa première visite il y a un an, François Hollande avait appelé l'Etat à prendre ses responsabilités en se mettant en quête d'un repreneur si Petroplus devait s'avérer défaillant. "Où est l'Etat, où est le gouvernement, où est le président de la République?" avait-il notamment déclaré. Selon un communiqué de l'Elysée, le président de la République rencontrera les salariés de la raffinerie à la mairie de Val-de-Reuil, en présence du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Accompagné également du ministre délégué à la Ville François Lamy, il visitera aussi un quartier en cours de renouvellement urbain de la ville.

Il se rendra ensuite à Louviers pour une exposition consacrée à Pierre Mendès-France, figure de la gauche, qui fut président du conseil (de juin 1954 à février 1955) mais aussi maire de cette localité de 19.000 habitants.