De gauche à droite et de haut en bas:

La carte des généralités (administration fiscale) de l'Ancien Régime en Normandie: Caen, depuis 1552 et Alençon, depuis 1636  formant la "Basse -Normandie" et celle de Rouen formant la "Haute-Normandie" (l'élection de Vire étant dans la généralité de Caen).

La carte des diocèses de l'ancienne province ecclésiastique de Normandie (Rouen) avant 1790 avec en superposition les limites officielles du duché de Normandie au moment de son annexion par la France en 1214.

La carte des cinq départements normands créés en 1790 sur la base de la carte des  diocèses avec la volonté manifeste d'effacer la limite administrative et fiscale héritée de l'Ancien Régime entre Haute et Basse Normandie

(le Calvados: département de l'unité normande)

La carte du grand dérangement consulaire en cours en Normandie (état en 2009) avant la fusion des deux chambres régionales de commerce et d'industrie normandes prévues au premier janvier 2016 (la date venant d'être repoussée après les prochaines élections régionales de 2015 pour éviter tout parasitage politique inutile...). En bleu: le périmètre de la future CCI de l'Estuaire.

A la lumière de ces  vérités géographiques normandes qui démontrent leur permanence (par ex: le Nord- Pays d'Auge, pays authentiquement "haut-normand"; le Pays d'Ouche pays authentiquement "bas-normand";  l'ancien périmètre de la généralité de Caen qui réapparait dans certains projets actuels... telle que la CCI Ouest Normandie) vous apprécierez mieux les positions des responsables qui s'expriment ci-après. Ils ne sont pas tous d'accord mais on s'accordera au moins sur un point: ce sont tous des Messieurs Jourdain des permanences de la géographie normande!


Le président de la CCI de Flers tâcle la CCI de Caen


Tendance Ouest: Publié le 21-01-2013 à 17:20:45 par E.M



Marc Aguirregabiria
 
La régionalisation des Chambres de Commerce de Normandie à l'horizon du 1er janvier 2016 n'est pas un long fleuve tranquille. Dernière preuve en date: ce lundi après-midi lors des voeux de Marc Aguirregabiria, le président de la CCI de Flers/Argentan. Allié aux CCI de la Manche. Et très surpris par la position de la CCI de Caen.

"N'ayez pas peur! Sortez de votre château de Caen et venez construire avec nous la CCI Ouest Normandie": ainsi s'est exprimé Marc Aguirregabiria après avoir expliqué la volonté unanime des 2 CCI de la Manche et de celle de Flers/Argentan, de constituer avec la CCI de Caen: la CCI Ouest Normandie.

Mais "Caen a décidé de s'unir seulement avec Flers … mais sans rien apporter aux ornais", explique Marc Aguirregabiria:  "nous, élus de Flers/Argentan, aurions aimé que la demande en mariage de Caen s'accompagne de quelques propositions stratégiques qui puisse éventuellement la rendre appétante".

Et de détailler:

"Nous aurions par exemple aimé que nos amis caennais nous proposent leur appui clair et net auprès du Conseil Général du Calvados pour mettre en place un chantier routier de désenclavement de l'ouest de l'Orne et du sud ouest du Calvados.

Pourquoi ne pas nous proposer de travailler au raccordement de Flers/Vire à l'A84?

Nous aurions aimé qu'ils nous proposent, par exemple, de travailler sur des filières:

Créations de ports secs sur l'A88 en aval des navettes porte conteneurs qui vont se mettre en place entre Le Havre et Caen.

Création d'un vrai axe de développement autour du cheval.

Création et structuration d'une filière industrielle consacrée aux énergies marines renouvelables.

Nos amis caennais ont, pour l'instant, choisi de se tenir à l'écart".

Et en coulisse de murmurer que la CCI de Caen veut bien la régionalisation, mais à condition de la diriger, alors que le projet de CCI Ouest Normandie se ferait sur un pied d'égalité entre les différents protagonistes.


Le point de vue et la réflexion de Laurent BEAUVAIS, président de région en Normandie posté sur son blog:

http://lbeauvais.typepad.fr/blog/page/2/

Réforme normande des CCI

"Je me rejouis des efforts entrepris par le Président Lechanoine pour réformer cette incroyable carte des CCI sur une base normande . Il reste à faire un gros  travail car les résistances sont nombreuses dans le monde des" consulaires " . J 'observe cependant des problèmes de pertinence territoriale qu 'il faut regarder avec attention . Ainsi le rapprochement entre Evreux et Alençon a peu de sens et n'est porté par aucune logique économique . De même façon les question posées autour de la CCI de Caen ne peuvent pas être traitées à la légère . Il aurait été intéressant que la région apporte sa vision de l'aménagement du territoire , qu 'elle finance un peu d'ailleurs , en regard de ces projets de regroupement . Celui autour de l'estuaire a du sens et je le soutiens , par contre la question de la Manche n 'est pas bien appréhendée. De la même façon il pourrait être pris en compte dans ces évolutions salutaires  l'action économique collective . Je pense au soutien financier aux filières économiques et au " pôles " ( de compétivité ou clusters ) qui deviennent trop nombreux sur un aussi petit territoire et dont le financement public doit être revu . De la même façon je m'intéresse de près à la mobilisation de la taxe d'apprentissage, très insuffisante en Basse-Normandie  pour développer davantage encore la formation et l'apprentissage .Enfin il reste le sujet du financement par l'appel à l'épargne du développement ou de la reprise des entreprises que plusieurs CCI ont commencé à traiter . Cette nouvelle carte doit aider la Basse-Normandie dans ses efforts sur les projets innovants."

Commentaire de Florestan:
 

Les départements normands les plus ruraux ou les plus menacés par l'éclatement métropolitain (l'Eure et l'Orne notamment) ont intérêt à organiser une CCI départementale (c'est le choix judicieux de l'Eure) mais qui ne doit pas exclure des contrats ou des projets à l'échelle des pays: le pays d'Auge qui retrouve sa vocation haut-normande comme base arrière de l'estuaire et le pays d'Ouche bas-normand qui peut se réunifier entre l'Orne et l'Eure sont des territoires qui retrouvent de la pertinence.
 
Concernant la CCI de Caen, la proposition "CCI Ouest-Normandie" est intéressante car cela redonnerait à la CCI de Caen la profondeur territoriale de l'ancienne généralité et intendance de Caen qui se trouve aussi être la zone de diffusion de l'hebdomadaire de la "Manche Libre"...
Bref! La géographie institutionnelle normande est en plein chambardement dans la perspective de l'unité régionale: ça bouge partout sauf dans le congélateur nord-coréen de Monsieur Le Vern!