Mercredi 30 janvier 2013 étaient reçus par Jean-Marc AYRAULT, Premier ministre en son hôtel de Matignon à Paris un HERAUT (Laurent Beauvais) un SUPER HEROS ( Jean-Paul Huchon) et un ANTI-HEROS (Alain Le Vern), les trois présidents de région qui doivent, en principe, s'intéresser à l'avenir de l'Axe Seine comme projet d'aménagement du territoire d'intérêt national...

4_pm4_matignonbeauvais_315

Le Premier Ayrault, et le Héraut (de la Normandie)...

jph_01_10_2010_15h58_48_Plan_Priorite_PME_visite_de_Jean_Paul_Huchon_dans_les_locaux_de_l_e                      le_vern_alain07025p

Le Super héros (notamment sur l'A 13...)  et un z'héros un peu anti... que nous connaissons que trop


 

Nos trois (z) héros étaient donc ce mercredi à Matignon pour obtenir une avancée sur le mode de gouvernance de l'Axe Seine puisque le Premier Ayrault ayant écouté l'anti-héros a viré sans trop de ménagement le Zorro du Havre...

Notre Zébulon favori a fait part  de son impatience quant à l'organisation de la future gouvernance de l'Axe Seine pour qu'elle soit définie "avec les trois régions qui en constituent l'armature" (ndlr: s'il n'y en avait que deux, cela serait plus facile...)

La formule de remplacement de l'ancien haut-commissariat au développement de la vallée de Seine est prête: il s'agit de nommer un délégué interministériel qui pourrait s'appuyer sur un "cercle des financeurs" , c'est à dire les régions et les grandes collectivités concernées, appuyées par un conseil de personnalités qualifiées (ndlr: qui peuplera ce conseil de personnalités qualifiées pour défendre l'intérêt national de la Normandie? Nous on veut bien en faire partie...)

Un décret était même déjà prêt à la fin de l'année 2012 mais difficile, semble-t-il de trouver l'oiseau rare, c'est à dire un vrai héros qui en veuille !

Nous laissons le soin à Alain LE VERN de décrire le profil du poste pour la mission impossible:

"il ne faut pas forcément une grande figure mais quelqu'un d'efficace (...) quelqu'un qui en ait l'envie"

Franchement!

Vous en connaissez vous?  des héros qui veulent se farcir Le Vern?

Des noms ont cependant circulé notamment celui d'Hubert du Mesnil qui vient de quitter Réseau Ferré de France ou encore celui de Jean-Pierre Duport, conseiller d' Etat, ancien préfet d'Ile de France et qui connait bien nos affaires normandes au point de les avoir bien débrouillées en tant que président de la commission de préparation du Débat Public sur la Ligne Nouvelle Paris Normandie en 2010.

Pendant ce temps-là la Normandie des forces vives s'inquiète:

Christian Hérail, le président de la CCI de Rouen, déjà déçu par le colloque Acte 3 de l'Axe Seine de novembre 2012 à Paris s'inquiète en appelant à un "engagement politique plus fort" et de préciser: "il y a une réticence à mettre en place une gouvernance avec une volonté des élus politiques, des agglomérations, des maires".

Mais le mouvement consulaire normand s'organise pour que l'Axe Seine sorte des limbes: on l'a vu à Versailles, le 25 septembre dernier...

Même inquiétude aussi du côté de Gérard Lissot, président du CESER de Haute-Normandie et des partisans de la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN): lors de sa conférence de presse du lundi 21 janvier dernier, Gérard Lissot interpellait les élus:

"L'unité politique leur confère une vraie responsabilité car ils ne pourront pas dire que c'est la faute des autres"

(ndlr: allusion à la posture de certains élus socialistes contre la LNPN ou l'Axe Seine quand une autre majorité était au gouvernement. On pensera, par exemple, à une conférence de presse organisée par Laurent Fabius à Rouen au printemps dernier pour démolir le rapport Rufenacht sur l'Axe Seine)

Et mettait ainsi en garde:

"Si on n'a pas le projet Axe Seine, on est très mal pour le devenir économique de la région. Si nous n'avons pas la LNPN, l'Axe Seine n'aura aucun moyens et alors on sera très très mal."


Pour le dire plus clairement:

Qui veut se farcir l'anti-héros jusqu'en 2015 ?


(sources: Filfax Normandie 25/01/13 n°4492 / 24/01/13 n°4491 / 22/01/13 n°4489)