On vient de l'apprendre: le président de l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone, nous annonce que la loi sur le non-cumul des mandats (pour être précis: non cumul de deux mandats exécutifs) malgré un projet qui devait être présenté en mars prochain par le ministère de l'Intérieur, ne pourra pas être voté avant... 2017 !!!

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Pourquoi-le-non-cumul-des-mandats-ne-s-appliquera-pas-avant-2017-590304

Alors, oui! bien sûr on trouvera toutes les meilleures raisons du monde pour justifier cette nouvelle procrastination de nos barons élus cumulards qui s'assoient confortablement sur les idéaux démocratiques qui sont, sous le poids redoublé de leurs postérieurs replets, comme coussins avachis!

En Normandie divisée en deux pour offrir plus de sièges à d'augustes paires de fesses, nous avons deux champions du cumul des mandats:

Alain LE VERN qu'ici on ne présentera plus...

A l'heure actuel ce quidam est :

1) président demi-régional en Normandie (Haute-Normandie)

2) président du syndicat mixte du port de Dieppe

3) président du syndicat mixte de l'aéroport de Deauville

4) président de l'Opéra de Rouen

5) président du comité régional de tourisme de "je ne sais plus quoi" (la Normandie)

6) Sénateur de la Seine-Maritime

Ce quidam, avait laissé entendre, qu'après 16 ans de tyrannie Oooh Normande (depuis 1998) il se  verrait bien passer enfin la main, loi du non cumul des mandats oblige... Mais les élections régionales de 2015 c'est deux ans avant les présidentielles 2017: Procrastination!

Mais le champion hors catégorie du cumul des mandats, si l'on en croit le Parisien Magazine, serait un certain...

Philippe DURON, "ROI DU CUMUL"


Lire ci-après l'article paru sur le site de France 3 Basse-Normandie:


http://basse-normandie.france3.fr/2013/02/08/cumul-des-mandats-le-parisien-magazine-couronne-philippe-duron-196667.html

Philippe Duron désigné "roi du cumul" par le Parisien-magazine

Le Parisien-magazine a décerné à Philippe Duron député-maire de Caen, la palme du cumul des mandats, à l'occasion d'une enquête publiée ce vendredi. 

  • Par Laurent Quembre
  • Publié le 08/02/2013 | 16:30, mis à jour le 08/02/2013 | 17:28
Archives : Philippe Duron élu à la mairie de Caen en mars 2008 © AFP Mychèle Daniau
© AFP Mychèle Daniau Archives : Philippe Duron élu à la mairie de Caen en mars 2008
Le maire socialiste de Caen occupe la première place du palmarès dressé par le Parisien-magazine, qui a mené une grande enquête sur le cumul des mandats en France. 

Avec 4 mandats et 24 fonctions, Philippe Duron se classe premier, devant Gérard Larcher (UMP) et André Santini (UDI). 

Le journal rappelle que Philippe Duron, est maire de Caen, Député du Calvados, qu'il est aussi à la tête de l’agglomération Caen-la-Mer et de Caen Métropole, qui gère l’aménagement du territoire pour 143 communes.
Philippe Duron préside également la Conférence de l’arc atlantique, censée promouvoir une trentaine de villes côtières en Europe, et le conseil d’administration de Normandie Aménagement, une société visant à soutenir des projets immobiliers.
Le maire de Caen préside aussi le mémorial de la bataille de Normandie et administre le Comité pour l’organisation des manifestations touristiques et économiques de Caen. A quoi s'ajoute une vingtaine d'autres fonctions....

(...)
Le cumul des mandats de Philippe Duron lui vaut régulièrement des attaques de ses adversaires politiques. Comme ce fut le cas en septembre 2012, quand Philippe Duron a été nommé à la tête du conseil d'administration de l'agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF). Le président du MoDem 14, Philippe Lailler, avait ironisé sur cette nomination, comme le rappelle Ouest-France. 

En août 2012, Philippe Duron s'était exprimé sur la question du cumul des mandats à l'occasion d'un reportage de France 3 Basse-Normandie. 
Pour expliquer qu'il fallait attendrait le texte de loi

Le cumul, une tradition française

En France, explique Le Parisien, 83 % des parlementaires sont des « cumulards » : 476 députés (sur 577) et 267 sénateurs (sur 348) sont à la fois titulaires d’un mandat parlementaire – député ou sénateur – et d’un mandat exécutif local – maire ou maire-adjoint, président ou vice-président du conseil régional, président ou vice-président du conseil général.

Lors de ses vœux aux parlementaires, début janvier, François Hollande a annoncé une loi limitant le cumul des mandats politiques.
Elaboré par le ministre de l’Intérieur, Manuel Vals, le texte devrait être présenté au conseil des ministres le 27 février ou le 6 mars.

Il faudra plusieurs mois avant qu'il soit voté, voire plus ... Car ce projet de loi provoque l'hostilité de nombreux élus, de tous bords politiques. 

Commentaires de Florestan:

Eh bien non! Il faudra attendre toutes les élections entre 2014 et 2017 pour qu'enfin la classe politique française accepte une réforme structurelle conforme à l'intérêt général du pays: les chômeurs, les salariés, les retraités, les jeunes, les chefs d'entreprises ont accepté jusque là, sans trop broncher, depuis maintenant plus de 30 ans ces fameuses "réformes structurelles"... Pas sûr que cela dure! Si la classe politique française maintient son autisme d'Ancien Régime de type versaillais!

Car derrière la question du non-cumul des mandats, c'est une réforme complète de la représentation politique en France qui reste à faire:

- parité hommes / femmes

- restauration de l'indépendance du Parlement face à l'exécutif

- achever la décentralisation et simplifier le mille feuille des collectivités territoriales ( 44% des collectivités territoriales locales des pays membres de l'Union européenne sont en France!!!!)

- fixer dans la constitution les modes de scrutin en privilégiant la proportionnelle

- revaloriser les indemnités des petits élus et créer un vrai statut de l'élu

Ainsi, en Normandie, de la procrastination des professionnels de la cour de récréation politique, on commence sérieusement à en avoir assez:

Et mieux qu'une jacquerie ou une explosion de colère violente contre ces Messieurs les procrastinateurs qui ne sont bons que pour eux, une Normandie réélle se met actuellement en marche en ignorant, en méprisant (s'il le faut) , en marginalisant le microcosme crépusculaire de quelques politicards cumulards qui n'ont toujours pas compris qu'une Révolution était en cours...

On pensera alors à ce pauvre Louis XVI qui, sur son agenda personnel avait noté "rien" pour la journée du 14 JUILLET 1789: c'était simplement pour se rappeler, que ce jour là, il n'avait rien pris à la ... chasse

Alain Le Vern, le baron cumulard président "de je ne sais plus quoi" (en 2011 à l'occasion du 11ème centenaire de la Normandie) est donc prévenu!

Et pendant le temps des Procrastinateurs, Madame LE PEN lève et récolte sa mauvaise moisson...