Service minimum au SIA 2013, Laurent Beauvais et Alain Le Vern étaient présents le même jour pour une "inauguration" du stand normand au Salon International de l'Agriculture de Paris...

Ils ont fait un gros effort pour être là tous les deux mais on peut leur dire que la Normandie agricole unie depuis 1971 et qui a un prestige gastronomique à présenter sinon à défendre au niveau national et international n'en a cure! 

Franchement, est-il utile de caresser à quatre mains le cul d'une vache normande pour qu'elle donne plus de lait?

A quatre mains ce jour là mais des coups de pied vachards contre la Normandie les 364 jours restants: l'affichage ne fait pas illusion, personne n'est dupe.

Peut-être éprouverons nous un vague soulagement hypocrite puisqu'au moins, une fois l'an, les deux présidents de région normands sur le stand de l'évidence normande et agricole, nous jouent la comédie de l'idylle bucolique alors que nous savons tous qu'il y a manifestement UN PRESIDENT DE REGION DE TROP EN NORMANDIE... Alain Le Vern, en l'occurence, qui refuse par principe (et on ne sait d'ailleurs toujours pas lequel tant il semble inavouable) de faire de l'indispensable coopération interrégionale normande, une coopération structurelle, spécifique, stratégique pour la valoration d'un bien public ou d'un intérêt collecitf normand dont on célèbre l'évidence, chaque année, au Salon International de l'Agriculture de Paris...

Sur ordre d'Alain LE VERN, la coopération inter-normande est au point mort: si l'on s'en tient au domaine agricole, Alain Le Vern préfère co-développer la pomme de terre avec les Picards plutôt que de valoriser la filière de la viande bovine normande avec la Basse Normandie. Pire, les deux demi-régions normandes ont souvent les mêmes politiques (par ex: accès des cantines scolaires des lycées aux productions agricoles locales) mais elles sont conduites en parallèle dans une ignorance réciproque alors que nous avons l'IRQUA pour valoriser notre région toute entière.

Bref, la venue de LE VERN sur le salon, voilà un beau numéro de TARTUFE!

Dans l'exercice de prospective réalisé par le conseil régional présidé par LE VERN, la Haute-Normandie en 2025, pas un mot sur la Basse-Normandie d'une manière générale, et rien sur le domaine agricole à propos de la Normandie toute entière! A croire que la Haute-Normandie ne produirait que du lin, des oléagineux ou des céréales destinés à l'industrie... Et le Pays de Bray alors? On produit aussi du lin dans le Calvados...

Franchement, ce n'est pas sérieux!

S'il y a bien un domaine où il ne faut pas confondre la Normandie (déjà unifiée) avec deux conseils régionaux récalcitrants, c'est bien le domaine agricole.

En 2003, alors que la Normandie était l'invitée d'honneur du SIA, le Premier ministre d'alors, Jean-Pierre Raffarin était venu serrer la pince des deux homards bretons qui nous servaient de présidents de région sur le stand normand (à l'époque Garrec et déjà Le Vern...) On se souviendra que Raffarin avait ironisé devant eux sur le luxe que se payaient les Normands d'entretenir deux présidents de région et on se souviendra que les deux Bretons présidentiels ne goûtèrent que fort peu la "Raffarinade"...

Sauf qu'aujourd'hui, on ne rigole plus: ce luxe devient d'un prix exorbitant alors qu'en cette crise économique et financière la plus profonde depuis la dernière guerre, la Normandie frise la mort clinique!


Le compte rendu de cette visite bi-céphale sur le site de Tendance-Ouest:

http://www.tendanceouest.com/region/article.php?id=50217&envoi=yes#commentaire

SIA 2013 : Laurent Beauvais au Salon de l'Agriculture


Publié le 26-02-2013 à 12:30:00 par T.D



Laurent Beauvais au Salon de l'Agriculture 2013
Tendance Ouest

Les élus du Conseil régional, le premier d'entre eux en tête, étaient de passage dans les allées du hall 7.2 du Salon International de l'Agriculture. Le président de la région Basse-Normandie était également accompagné de son homologue haut-normand, Alain Le Vern.

 

Après un passage sur le stand de L'Irqua, Institut régional de la qualité agroalimentaire de Normandie, ils ont effectué un tour complet des stands de l'espace Normandie. Objectif numéro un de Laurent Beauvais, valoriser la production normande. A l'image de son vice-président, le président de région a avoué son penchant pour le Camembert.

Décidément !


Commentaire de Florestan:

 

Et le fromage préféré de l'autre c'est quoi?
L'Epoisses, le Maroilles ?
Non. C'est être le président du conseil régional que nous avons de trop en Normandie jusqu'à la promulgation probablement aux calendes grecques, d'une loi limitant le cumul des mandats!