Franchement, on a vraiment du mal à suivre le raisonnement de Michel COLLIN, l'actuel président de la CCI de Caen qui ne veut pas réaliser la future grande CCIT "Normandie de l'Ouest" qui est poutant souhaitée par les CCI de Flers-Argentan et les CCI de la Manche dans le cadre de la future CRCI de Normandie qui doit voir le jour au 1er janvier 2016...

Pour d'obscures raisons, le président de la CCI de Caen souhaite seulement une fusion avec Flers- Argentan en prenant le risque d'ignorer les CCI de la Manche qui subissent pourtant l'attraction métropolitaine rennaise, en se prévalant d'un argument plutôt spécieux d'équlibre à maintenir entre Haute Normandie et Basse Normandie alors que justement, il n'y aura plus qu'une seule CRCI normande...

Sauf que pour lors ni à Flers, ni à Argentan et encore moins à Cherbourg, St Lô ou Granville on apprécie cette cavalcade en solidaire du sieur Collin qui refuse de voir l'évidence comme s'il avait un bandeau sur les yeux...

Normandie de l'Ouest, en terme de communication, est un concept qui progresse: Laurent Beauvais, président de l'actuel conseil régional de "Basse-Normandie" ne cache plus son désir de changer de nom tandis que le conseil général de la Manche communique déjà depuis 3 ans maintenant sur le même thème...

En effet, comme nous l'avons déjà analysé ici même, la nouvelle géographie consulaire normande permet la renaissance de vieilles logiques géographiques qui ont leur raison d'être:

La Normandie de l'Ouest (CCIT qui doit réunir autour de Caen, Cherbourg, St Lô, Granvile, Flers et Argentan) correspond à peu de choses près à l'ancien territoire de la généralité et intendance de Caen

La CCIT de l'Estuaire permet au Pays d'Auge de se redécouvrir haut-normand, sans complexe tandis que le rapprochement Evreux- Alençon permettra la réunification du Pays d'Ouche tout en redonnant de la perspective à l'Eure de l'Ouest, territoire bas-normand ignoré dans une Haute-Normandie trop séquanienne...

Le temps presse cependant, car la carte de la future CRCI Normandie doit être arrêtée au plus tard à la fin du mois de mars ( avec 4 CCIT antennes locales de la CRCI: Normandie de l'Ouest, Estuaire, Normandie Seine Mer et Evreux- Alençon)

Lire ci-après, l'article paru dans la dernière livraison de Normandie Magazine:

collin 1

collin 2