L'Etoile de Normandie a été avisée qu'en raison de "l'exceptionnelle intensité de l'épisode neigeux" les Rencontres Normandie Demain préparées par la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l'université de Caen, en partenariat avec Ouest France, le Crédit Agricole et France Bleu BN sont reportées à une date ultérieure...

Lors des premières rencontres "Normandie Demain"  le 15 mars 2012 à Caen, le géographe et écrivain Armand FREMONT plaidait avec vigueur l'évidence normande...

 

Cette initiative devait présenter actions, projets, ambitions et acteurs qui préparent l'avenir de notre région ou qui vivent déjà les réalités d'une Normandie concrètement unifiée ou réunifiée... autour de tables rondes consacrées aux énergies marines renouvelables, au dossier ferroviaire, à l'innovation médicale, à la mise au point en Normandie du futur moteur automobile décarbonné ou encore au formidable potentiel de la Normandie patrimoniale et culturelle...

Les rencontres "Normandie Demain" n'auront donc pas lieu "demain" (ce mercredi 13 mars) mais elles donnent l'occasion à Laurent Beauvais (président du Conseil Régional de Basse-Normandie), sur son blog, de dire qu'il croit toujours à l'évidence d'unité normande ainsi qu'à une vraie décentralisation régionale puisqu'il se dit intéressé par l'expérience alsacienne en cours...


La Normandie "demain " : je continue à y croire

Le journal Ouest France, l 'Université de Caen ( la MRSH ) , le CNRS et le Crédit agricole , relancent les Rencontres Normandie Demain!  les 11 et 13 mars prochains , en Basse-Normandie . J'approuve cette initiative et y participerai .

On y parlera projets ( EMR ou LNPN ) ce qui me parait la meilleure des choses pour promouvoir  l'idée simple mais jamais démentie, qu 'une seule entité politique régionale normande , dans le contexte actuel ,  "compétitif " comme on le dit même au PS désormais , peut faire avancer avec beaucoup plus d' efficacité , la réalisation de projets d'intérêt général .

 

http://www.normandiedemain.fr/programme.asp 

Je note par ailleurs les propos de Pascal Buléon , universitaire caennais animateur des Rencontres  et de Gérard Lissot , président du Ceser de Haute -Normandie ,  dans les  éditions de début de semaine d'Ouest France .  

Je remarque aussi avec beaucoup d'intérêt le rappel de cette déclaration faite en 2004  de Serge Antoine , grand responsable de l'aménagement du territoire au début des années soixante dix, à propos de la création , qu il disait  regretter, de  cette construction technocratique des deux Normandies .

http://www.76actu.fr/deux-normandie%c2%a0-quelle-drole-didee_27056/

L 'argument sur la gestion des fonds publics évoquée dans ce billet est à regarder avec sérénité ; pas de démagogie mais pas de sujet tabou . Et puis l'Alsace , sous nos yeux , tente un mouvement territorial et institutionnel , un peu dans l'indifférence générale mais qu'il faut  examiner avec objectivité.

le sujet peut -il reprendre un nouveau souffle à l'approche des échéances électorales de 2015 ? Quel est l'état de l'opinion ? Qu 'en pensent les nouveaux parlementaires, de gauche notamment, avant le débat sur la décentralisation ?

A suivre

Du pragmatisme et de l'ambition , c'est peut être un bon remède aussi contre la régression morale  sociale que nous vivons.