La ligne de ferries la plus ancienne de la Manche, Dieppe-Newhaven avec un port normand dont le patron est Alain Le Vern (notre satrape demi-régional bien connu) et un port anglais dont le patron est Didier Marie (le rigolo seinomarin président du conseil "départemental" de Seine-Maritime), prend l'eau car, comme le disait le honfleurais Alphonse Allais, il faudrait "des portes monnaies étanches pour garder l'argent liquide". Cette ligne est donc déficitaire et il est indispensable pour l'activité maritime à Dieppe qu'elle soit maintenue... D'où le recours récent à un appel d'offres:


A lire sur le site de France3 Haute-Normandie.

http://haute-normandie.france3.fr/2013/03/26/avenir-de-la-liaison-transmanche-le-departement-de-seine-maritime-lance-un-appel-d-offres-223141.html

Avenir de la liaison transmanche: le Département de Seine-Maritime lance un appel d'offres

La ligne Transmanche qui effectue les liaisons entre Dieppe et Newhaven suscite beaucoup d'inquiétudes quant à sa pérennité. 

  • Par Carole Belingard
  • Publié le 26/03/2013 | 10:10, mis à jour le 26/03/2013 | 10:17
le car ferry Dieppe-Newhaven © France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie le car ferry Dieppe-Newhaven

Le conseil général subventionne actuellement cette ligne à hauteur de 14,5 millions d'euros. La délégation de service public arrive à terme fin 2014. Compte tenu des difficultés financières auxquelles doit faire face le Département, des craintes se font entendre sur l'avenir de cette liaison transmanche Dieppe-Newhaven. Didier Marie, invité de France Bleue ce mardi 26 mars, affirme que le Conseil Général de Seine-Maritime va continuer à soutenir cette ligne mais ce n'est pas sans conditions.
Tout d'abord un appel à candidatures va être lancé pour déterminer quel opérateur pourrait assurer cette liaison et dans quel cadre. Une chose est sûre le Département "ne mettra pas un centime de plus de ce qui est mis aujourd'hui sur la table". D'ores-et-déjà, la collectivité cherche des partenaires pour financer cette ligne, comme la région, la commune, ou encore la chambre de commerce.
La liaison transmanche c'est 250 emplois directs.


Commentaire de Florestan:

Ne serait-il pas temps enfin de mettre en place la conférence des ports normands dont on parle de plus en plus pour mutualiser et coopérer sur tous les ports locaux normands de Granville au Tréport, et en nouant des coopérations ciblées avec les Grands Ports Maritimes de la Basse Seine (Le Havre et Rouen)?

Pour lors, existe le syndicat mixte PORTS NORMANDS ASSOCIES (PNA), une heureuse initiative Baaaaah ! Normande...

Et on se demande encore pourquoi les ports départementaux de Granville (50), Fécamp et Le Tréport (76) n'en font pas encore parti ainsi que le port régional Ooooh combien normand de Dieppe (76) présidé par qui vous savez...
 (Honfleur est déjà depuis longtemps l'avant-port de Rouen dans l'estuaire)

Vivement que l'unique future CRCI de Normandie commence à produire ses effets, notamment en exigeant que tous les outils déployés en Normandie pour le développement économique intègrent l'évidence normande...