Arggh! Oups! ... ou si vous voulez une version normande...

HARO HARO... MON DUC ! ON ME FAIT TORT!

Brigitte Lebrethon, la passionaria du clochemerle cancaennais revient! Elle annonce ce jour dans Ouest-France qu'elle est candidate de l'UMP pour se présenter contre Philippe Duron, l'actuel député-maire et président de l'agglomération de Caen la Mer

Alors? C'est reparti pour un tour? Caen la Mer, Caen l'amer, Caen la mère, Caen l'amère, Caen la Maire?

Soyons sérieux! Est-ce vraiment utile de repartir sur le thème de Caen, capitale régionale alors que s'affirme Rouen métropole du Nord-Ouest alors que la seule solution c'est un réseau métropolitain associant les agglomérations de Caen, Le Havre et Rouen...  

Rouen est déjà la METROPOLE et avec déjà une préfecture inter-régionale normande.

Le Havre est déjà le PORT INTERNATIONAL indispensable au rayonnement de la Normandie

Caen se positionne déjà  comme la TECHNOPOLE normande

Ce sont là des réalités géographiques et géopolitiques concrètes qu'on persiste à ignorer dans le marigot micro-local de la politique...

Les décideurs normands les plus lucides ont pris leur décision

IGNORONS LE MARIGOT POLITIQUE: le bien public régional normand ne sera plus jeté en pâture à des aligators qui l'ignorent!

Très concrètement: après les élections municipales de 2014, tant à Caen qu'au Havre, il va falloir prendre la décision historique de relancer sérieusement la coopération métropolitaine en Normandie pour stopper le décrochage général de notre région quant à notre capacité d'avoir encore une souveraineté économique régionale...

Il n'y a pas d'autres solutions que créer un pôle métropolitain de l'ESTUAIRE étendu du Havre-Fécamp à Caen afin de négocier, ensuite, avec Rouen "métropole du Nord-Ouest" un projet de territoire à l'échelle de toute la Normandie.

Sur le fond, malgré des désaccords récents entre les deux élus concernés, Philippe Duron et Edouard Philippe sont conscients de cet enjeu qui devra être tranché après les élections municipales...

Pas sûr que cela soit le cas de celle qui s'était offert le luxe de se payer la tête d'Antoine Rufenacht qui ne pouvait plus supporter l'activisme micro-localiste de la Frigide Bargeot caennaise (comme quoi... Les étiquettes partisanes importent peu!)

A lire sur Ouest- France:

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Caen.-Brigitte-Le-Brethon-candidate-UMP-a-la-mairie-en-2014_40771-2184729-pere-bno_filDMA.Htm

Brigitte Le Brethon s'annonce tête de liste UMP pour les municipales de 2014.

Il va y avoir du sport aux élections municipales 2014 pour la mairie de Caen ! Trois jours après l'annonce d'une alliance entre UMP, Nouveau Centre et MoDem sur la question du TVR, l'ancien maire Brigitte Le Brethon (UMP) annonce dans un communiqué sa candidature pour l'an prochain : « L'échec pour les élections 2014 ne peut s'envisager. C'est pourquoi je suis candidate pour porter un projet dynamique pour Caen à la véritable échelle d'une capitale régionale. »

 Une annonce qui prend de court ses compagnons politiques, en premier lieu Joël Bruneau, président de l'UMP Calvados. «Il a récemment adressé une circulaire interne aux militants de notre fédération nous interrogeant sur nos intentions pour les prochaines municipales. Je réponds publiquement tête de liste pour Caen.» Une position qui fait déjà réagir...



 

Un match nul: clochers caennais VS clochers rouennais...
Alors que moins de 6% de nos concitoyens vont au moins une fois par mois à la messe!
Alors que la Normandie est en plein décrochage économique, scolaire et métropolitain, elle ne survivrait pas à une nouvelle "guerre des capitales"
 
En effet, le bandeau du nouveau site officiel de la ville de Rouen affiche pourtant fièrement cette vérité qui ne l'est pas totalement...
 
Rouen capitale normande
Mais à Rouen, aussi, il va y avoir du sport...
 
Toujours sur Ouest-France.fr:
 

Rouen. David Douillet tenté par les élections municipales

Politique jeudi 18 avril 2013

L’ancien ministre des Sports David Douillet, député UMP des Yvelines, pourrait briguer la mairie de Rouen lors des municipales en 2014. C’est ce qu’il a déclaré ce jeudi.

 Né à Rouen, le multiple champion olympique de Judo de 44 ans, qui a été secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger puis ministre des Sports sous le gouvernement Fillon, a précisé qu’« il n’y a pas de décision de prise ».

 « Je suis originaire de Seine-Maritime, ma famille est là-bas, ce sont mes racines », rappelle-t-il. « Si je devais aller à Rouen, il ne faut pas tarder, dans le mois qui arrive il faut que les choses soient claires », a assuré le député à la suite d’une information au sujet de sa possible candidature jeudi dans Le Parisien/Aujourd’hui en France.

 « C’est le terrain qui m’a sollicité », affirme le député qui se dit « flatté par ce qui se passe, et un peu désarçonné. Mais pourquoi pas ? ».« Je n’écarte rien », dit-il, et d’expliquer que « le mandat de maire c’est un des plus beaux mandats, cest tentant ».