Caen_en_ruines_1944
Vire_en_ruines_1944

 

Le_HAVRE_1944Rouen_en_ruines_1944

 


 

Premiers incendies à Caen après les premières bombes de juin 1944 / Vire, ville simplifiée à la fin de l'été 1944 / Un civil havrais encore abasourdi en septembre 1944 / Rouen éventrée jusqu'au choeur de sa cathédrale l'été 1944...
Non! Messieurs les officiers de l'Ecole de Guerre...
1944 EN NORMANDIE ce n'était pas du VIRTUEL !!!
L'information qui suit est tout simplement... SCANDALEUSE!
L'Etoile de Normandie invite tous ses lecteurs à interpeler au plus vite les élus concernés pour faire cesser au plus vite ce SCANDALE...
 
Au titre du collectif "Bienvenue en Normandie" nous avons alerté Monsieur Laurent Beauvais, président de région en Normandie parce que nous aussi à un an ou presque du 70ème anniversaire du DDay...
 
"Cher Monsieur,
Je me permets de vous transmettre l'information suivante (La Manche Libre 20/04/13 p.10) qui m'a scandalisé...
Les élèves officiers de l'Ecole de Guerre ont un exercice de fin d'année consacré à l'étude d'une situation virtuelle de guerre en partenariat avec les élèves d'une école de journalisme (ISCPA) qui vont jouer aux reporters de guerre.
Pour cet exercice nommé "Coalition" la Normandie a été choisie comme décor avec comme situations de crise à traiter:
 
 
"le CHU de Caen en flammes"
 
 
"Un charnier de victimes civiles découvert à Caen"
 
 
"Rébellion et sécession des habitants du Cotentin"
 
 
Voir le site suivant... Hallucinant !!!
 
 
 
Visiblement la Normandie n'a pas été assez éprouvée en 1944 et le rôle pédagogique et moral du Mémorial de Caen n'est semble-t-il pas encore connu à l'Ecole de Guerre: en soi c'est plutôt déshonorant pour les victimes civiles normandes, les témoins et les vétérans survivants. C'est humiliant pour les habitants de la Normandie et pour l'image de notre région à moins d'un an du 70è anniversaire du DDay.
 
 
Mais il y a plus grave de mon point de vue:
 
 
 C'est que les vraies situations de risque en terme de sécurité civile pour nos concitoyens en Normandie sont ignorées ou ne sont pas étudiées par l'école qui forme nos officiers militaires:
 
 
un accident nucléaire dans la Hague? On fait comment?
 
 un naufrage d'un supertanker d'Antifer sur la plage de Ouistreham? On fait quoi?
 
 une usine classée SEVESO explose à Petit-Couronne ? Quelles mesures prendre?
 
 un mètre de neige sur la Nationale 13? Comment faire?
 
 
Justement, après l'épisode neigeux exceptionnel que nous avons vécu, au titre de l'éducation civique, mes élèves de 1ère année bacpro (Lycée Laplace Caen)  ont réfléchi à des propositions concrètes pour améliorer la sécurité civile en Normandie: je pense que ces élèves de lycée professionnel sont plus matures et plus responsables que ces apprentis officiers qui se livrent à cet exercice digne d'une cour d'école...
 
 
Je pense que cet exercice doit cesser au plus vite et que nous devrions exiger les excuses du ministère concerné.
 
 
amitiés,"

Philippe Cléris