Une étude de communication récente a démontré une évidence: les logos des régions de France sont d'affreux dessins débiles et ne permettent pas de faire connaître aux populations les conseils régionaux concernés. Seules les régions utilisant directement ou non des éléments héraldiques historiques et ayant une identité géographique ou historique forte accèdent à une certaine notoriété. Les autres restent des "machins" administratifs qui permettent à certains grands barons élus de construire de nouvelles féodalités en niant l'histoire et en confondant territoire et circonscription...

Les logos des deux régions normandes n'étaient pas d'une grande réussite avec une demi-esnèque bas-normande menacée par le naufrage en voguant vers le Grand Ouest ligéro-breton et le demi-léopard haut-normand se noyant dans la Seine en regardant vers ... Paris

La solution la plus simple aurait été d'utiliser la bannière rouge aux deux lions passants (ou léopards) qui sont dans le domaine public depuis le XIIe siècle: en 2009 le passage officiel aux plaques d'immatriculation européennes sur nos véhicules était l'occasion idéale. Mais seules trois régions administratives françaises ont eu le courage de préférer l'histoire à la goujaterie communicationnelle d'un président de région (Alsace, Corse, Bretagne). A noter que la région Provence a déjà ses armoiries historiques pour logo et que les régions Lorraine et Bourgogne ont des logos qui s'inspirent directement des armoiries historiques, tandis que Midi Pyrénées s'est approprié la croix perlée du Languedoc, ce qui a obligé le machin longtemps présidé par Georges Frèche de payer cher des communicants pour pondre un logo fantôme moderne de la fameuse croix qui est pavoisée à Toulouse mais qui a toute légitimité historique pour être pavoisée tout autant à Montpellier ! Cherchez l'erreur!

Pour les deux régions normandes, rappelons pour la petite histoire que Philippe Duron et Laurent Beauvais en tant que présidents de région (Basse-Normandie) avant et après 2008, étaient favorables aux léopards normands sur les nouvelles plaques et que Le Vern pour la demi-région Haute-Normandie a refusé de faire déjà apparaître l'idée de la réunification de deux régions administratives françaises sur des plaques d'immatriculation automobiles...

De plus en plus d'automobilistes des cinq départements normands apposent un identifiant "Normandie" avec le numéro départemental de leur choix: tant que le numéro de département est visible, la police et la Gendarmerie qui en Normandie arbore l'emblème régional aux deux Léopards (un comble!) ferme les yeux... Car c'est officiellement interdit!

Ecusson brodé de gendarme bas-normand (avec la tour symbolisant le chateau de Caen)

Ecusson de gendarme haut-normand: avec les deux léopards... L'évidence normande qui pour l'instant ne verbalise pas l'automobiliste trop normand!

 

Pour tout savoir sur le système d'immatriculation des véhicules en France et son histoire:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_d%27immatriculation_fran%C3%A7aise


Ah Oui! j'oubliais...

Voici, en exclusivité, les nouveaux logos choisis par les deux actuelles demi-régions normandes:

 

REGION BASSE-NORMANDIE

 


REGION HAUTE-NORMANDIE

 

Avec deux régions administratives qui s'ignorent, la Normandie et les Normands sont tombés dans le... panneau!