Fécamp qui fut avec Dieppe et Granville le grand port normand pour le "grand métier" à savoir la pêche à la morue de Terre Neuve inaugure cet été son nouveau musée des Pêcheries et à l'occasion du festival "Normandie Impressionniste" une belle exposition consacré au pastelliste Pierre PRINS (1838 - 1913) sera visible... De même, on pourra entendre une oeuvre de Claude Debussy (on sait que le compositeur aimait créer ses oeuvres à Pourville sur Mer) sur la plage de galets le soir du 6 juillet  à 20 heures dans un concert gratuit avec les forces réunies des orchestres de l'opéra de Rouen et de l'ensemble instrumental de Basse- Normandie...

http://www.normandie-impressionniste.fr/event/Pierre-Prins,-un-pastelliste-impressionniste

 

Pierre Prins, un pastelliste impressionniste

Le service du patrimoine (label national Ville d’art et d’histoire) propose une visite guidée de l’exposition sur les pastels de Pierre Prins (1838-1913). Cet artiste a fréquenté les grands noms de la scène culturelle de son époque : Alfred Sisley, William Bougereau, Berthe Morisot, Zacharie Astruc, Stéphane Mallarmé ou Edouard Manet. L’exposition organisée par le musée de Fécamp réunit 30 de ses pastels et met en avant la poésie et la mélancolie qui émanent de ses œuvres. Parmi les nombreux voyages que fait le pastelliste, il faut noter ceux à Fécamp, effectués au cours de la décennie 1890, qui ont été l’occasion pour l’artiste de représenter la chapelle des marins Notre-Dame de Salut.
Musée de Fécamp – Ville de Fécamp
En partenariat avec : Sennelier mécénat
titre
« La chapelle Notre-Dame de Salut » de Pierre Prins, 1899
Ville de Fécamp

Quelques nouvelles du futur musée des Pêcheries dont le chantier avait connu récemment quelques déboires...

Musée des Pêcheries : le bâtiment livré en juin 2013

Chacun a pu le constater, le chantier du musée des pêcheries a été très peu actif ces derniers mois… Mais le chantier va repartir et d’ici à la fin de l’année les soucis que nous avons connus ces derniers temps ne seront plus que de mauvais souvenirs.

Il se trouve en effet qu’une entreprise, que l’on peut qualifier de défaillante, a considérablement retardé le chantier. Nous nous sommes retrouvés dans l’obligation de relancer un appel d’offres entraînant un arrêt du chantier au niveau du belvédère. Cependant, les travaux se sont poursuivis à l’intérieur du Musée. Certes nous allons enregistrer un nouveau retard dans la livraison du bâtiment mais de très nombreux projets connaissent eux aussi ce genre de déboires :
  • 18 mois de retard minimum pour le Musée des Confluences de Lyon
  • Plus d’un an de retard pour la rénovation du Musée Picasso à Paris
 

Le bâtiment livré en juin 2013

Nous avons aujourd’hui la certitude que le bâtiment nous sera livré en juin 2013. Nous devrons alors nous atteler au déménagement de l’ensemble des collections et nous déciderons à ce moment-là, de la meilleure date possible pour une ouverture au public.
 
Ce qui nous importe aujourd’hui c’est de voir le chantier de notre Musée évoluer normalement et de ce point de vue nous sommes aujourd’hui totalement rassurés. Toutes les entreprises vont entrer en action. Le belvédère sera couvert et vitré avant Noël et le reste du chantier va ensuite se poursuivre jusqu’en juin.
 

Les "vendredis du Musée"

D’ici là et pour que chacun constate par lui-même l’avancée des travaux, seront lancées « les vendredis du Musée ».
 
Chaque semaine, une association culturelle Fécampoise sera invitée à venir visiter le futur Musée en compagnie d’un ou de plusieurs élus. Chacun pourra ainsi suivre l’évolution du chantier. Ce Musée est un véritable pari architectural et il est presque normal de devoir faire face à quelques contretemps. Mais nous savons que son succès sera à la hauteur de notre attente…et que notre patience sera récompensée.