L'AXE SEINE: voilà une expression bien commode dans les bureaux d'études, les salons et les ministères mais que nous n'aimons guère car réduire la Normandie à l'Axe Seine c'est comme confondre le navire avec sa quille ou l'arbre avec ses fruits... Depuis 2009 date à laquelle l'Axe Seine est ressorti des limbes par les deux Antoine (Antoine Rufenacht alors député maire du Havre qui en parle depuis... 1985 et l'urbaniste Antoine Grumbach pour défendre le projet d'une métropole du Grand Paris s'étendant jusqu'à la mer comme les autres grandes métropoles mondiales... en oubliant l'interface normande), cet axe Seine n'est plus un "corridor" ou un couloir voire un "tube digestif" mais un territoire étendu de Cherbourg à Dieppe avec un fleuve, un littoral maritime et portuaire, un estuaire, une baie ouverte sur la mer la plus fréquentée du Monde et une région toute entière dont le nom est connu dans le Monde entier...

Carte extraite du blog d'un élu socialiste haut-normand intelligent... (si, si ça existe...)

http://nicolasmayer.parti-socialiste.fr/2013/04/24/relance-de-laxe-seine-fin-du-mepris-retour-de-la-democratie/#comment-419

Après Le Havre en 2009, Rouen en 2010, Paris en 2012, le colloque "Axe SEINE" se tiendra à Caen en novembre 2013 avec pour idée de positionner la seconde capitale historique normande en véritable technopole scientifique normande dans l'Axe Seine... Il y sera question de la Ligne Nouvelle Paris Normandie mais aussi des Energies Marines Renouvelables et de l'avenir du plateau caennais de recherche scientifique fondamentale (GANIL, CYCERON, recherche sur le cancer, le cerveau humain, les technologies sans contact...)

Comme d'habitude, les forces vives régionales normandes en activant divers processus fusionnels sont en avance sur une classe politique qui patauge encore dans sa soupe aux miettes territoriales... Puisque l'espace de projets "PARIS SEINE NORMANDIE" a été désigné comme prioritaire pour les chambres de commerce concernées en septembre dernier lors de la conférence de Versailles. C'est parce qu'il faut une coque unie et robuste sur la quille de l'axe Seine avec une proue et une étrave et surtout, un seul capitaine avec un gouvernail unique pour naviguer, que les chambres de commerce et d'industrie en Normandie n'en feront plus qu'une d'ici 2016...