L'INSEE de Basse-Normandie nous propose une nouvelle projection guère rassurante pour l'avenir de l'Orne en terme de dynamisme démographique: exode des jeunes, vieillissement accéléré de la population (avec l'arrivée de résidents retraités de la région parisienne) donc stagnation de la population...

L'Orne réserve d'Indiens retraités ou de déchets industriels à retraiter?

Sauf que sur l'Etoile de Normandie on commence très sérieusement en avoir ASSEZ de  cette présentation HEMIPLEGIQUE des réalités normandes, des problèmes normands mais aussi des solutions normandes: cette vision prospective de BORGNES n'apporte rien, elle est même devenue ringarde et périmée car l'avenir économique et sociale de la Normandie c'est l'UNITE NORMANDE qui se réalise actuellement sur le terrain sans attendre la classe politique.

Par exemple: la création prochaine dans le futur cadre de la CRCI Normandie, de la CCIT "portes de la Normandie" qui fait une réunification du Pays d'Ouche et d'une partie du Perche entre Evreux et Alençon et qui permettra d'effacer des frontières départementales et régionales inutiles voire néfastes!


 

A lire sur Tendance Ouest:

http://www.tendanceouest.com/alencon/article.php?id=55780&envoi=yes#commentaire

L'ouest de l'Orne en voie de désertification ?


Publié le 11-06-2013 à 07:41:13 par E.M


Faut-il n'y voir qu'une fiction ? L'Insee vient de réaliser 4 scénarios de développement de la démographie en Basse-Normandie, d'ici 30 ans.

 

La région devrait alors compter 125.000 habitants de plus dans une fourchette qui s'étend entre + 30.000 et + 300.000.

Mais quel que soit le scénario, les territoires situés d'Argentan à Vire, jusqu’à la Mayenne ne devraient pas connaître de développement démographique. Ils subiraient un vieillissement prononcé et seraient frappés par une nouvelle forme d'exode rural.

Il ne s'agit, rappelons-le, que de prospective.


Sur le même sujet et la même inquiétude, la désintégration de l'espace régional périmé et déprimé de Normandie Basse, les élus de l'opposition régionale interpellent Laurent Beauvais, président du conseil régional de Basse Normandie et président de la CDC "Pays d'Argentan"

 

A lire aussi sur Tendance Ouest.fr:

Les élus de la minorité de droite au Conseil régional de Basse-Normandie étaient en visite sur le terrain à Carrouges. 

L'occasion pour eux de dénoncer, "une région qui ne va pas très bien", qui "perd du terrain". Désenclavement, emploi et formation des jeunes, développement économique... les griefs sont nombreux.