On vous le rappelle encore, mais l'initiative née il y a quelques mois à Rouen (et nous nous en félicitons...) grandit et va concerner toute la Normandie: la Saint Michel, c'est la fête aux Normands comme la Saint Patrick c'est la fête des Irlandais... On a déjà évoqué ici les raisons de ce choix: le Normandy Day fixé au 6 juin comme fête internationale d'une Normandie fraternelle terre de Liberté était une belle idée mais qui achoppe finalement sur la profonde évidence que même avec les meilleures intentions du monde, une date sacrée ne peut devenir profane, une commération ne peut pas être qu'une fête, le silence du recueillement ou de la piété ne peut recouvrir les joies bruyantes de la vie.

Nous faisons donc le pari que la Normandie aura deux dates pour se retrouver elle-même avec tous les amoureux de la Normandie dans le Monde entier... Le 6 JUIN pour se recueillir et se souvenir et le 29 SEPTEMBRE pour se réjouir de notre fierté normande !

Et puis le 29 septembre prochain il ne faudra pas non plus hésiter à lever son verre: la Fête aux Normands ce sera le pot de départ définitif de notre anti-normand préféré, Alain Le Vern !!!

A ta santé... Alain !!!


 

Deux passionnés veulent organiser la première Fête des Normands

http://haute-normandie.france3.fr/2013/08/16/deux-passionnes-veulent-organiser-la-premiere-fete-des-normands-303047.html

La date est  déjà choisie : le 29 septembre, avec l’ambition de faire de la Saint-Michel "une Saint-Patrick des Normands"

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 16/08/2013 | 12:47, mis à jour le 26/09/2013 | 11:53
© Stéphane L'HOTE / France 3 Haute-Normandie
© Stéphane L'HOTE / France 3 Haute-Normandie

Un sentiment normand ?

Ils sont tous les deux passionnés par l’histoire et par la Normandie. Chloé-Sarah Herzhaft et Florian Hurard sont les initiateurs d’un grand projet : célébrer les Normands en organisant une grande fête régionale. La première édition est prévue le 29 septembre prochain dans les cinq départements normands (Manche, Orne, Calvados, Eure et Seine-Maritime). 

Le duo mise  sur le "ressenti du sentiment Normand des habitants". Bien accueillie par les conseils régionaux de Haute et Basse Normandie, l’idée a aussi  reçue le soutien des villes de Rouen et Le Havre.  L’agenda compte déjà une trentaine de manifestations.

Au début des années 2000, une idée semblable avait été lancée par Luc Couillard, qui sous le nom de  "Normandie Day" avait tenté de faire du 6 juin la date d’une grande fête  :
 
 "L'idée de départ est que, grâce au 6 Juin, la Normandie est connue dans le monde entier. Il faut qu'elle en profite pour mettre en valeur, autour de cette date une fois par an, ce qu'elle a de plus fort :
ses jeunes, son patrimoine, ses produits, ses entreprises et, au final, sa population.
Je rêve de ce que les Irlandais font aujourd'hui avec la Saint-Patrick le 17 mars : une date fêtée dans le monde entier et pour eux un puissant motif de fierté, de dynamisme et d'identité." 

Mais réunir la Haute et la Basse Normandie, ne serait-ce que le temps d’une fête, n’est pas chose facile… 
Confiants et optimistes, les deux jeunes organisateurs de la Fête des Normands du 29 septembre misent beaucoup sur la communication et les réseaux sociaux.   

Commentaire de Florestan:
Comme LE VERN est parti, on va pouvoir enfin faire des choses ensemble pour faire rayonner la Normandie, préparer l'avenir des Normands en Normandie...