Nous sommes déçus par Laurent BEAUVAIS, président d'un conseil régional en Normandie qui fut même, par deux fois, en 2011 / 2012 , par les hasards curieux de la vie politique et institutionnelle, le seul président de région en exercice en Normandie. Un responsable politique important qui se consacre pleinement à son mandat régional, qui s'est investi courageusement dans une vraie "bataille du rail normand" en 2009 au nom d'un intérêt commun normand, qui, semble-t-il, n'a jamais cessé de revendiquer la nécessité de réaliser un jour l'unité de notre région mais qui a dû essuyer tous les refus d'un Alain LE VERN dans la construction concrète, évidente, urgente, stratégique, fraternelle, solidaire, d'un projet normand... 

En conséquence de quoi, le président de la demi-région bas-normande "l'angle mort de l'angle mort normand" comme le dit Bernard Cazeneuve lui-même, face à l'égoïsme des "socialistes" fabiusiens et rouennais, a, semble-t-il,  décidé de partir à la grosse aventure avec son bout de navire normand dans le Grand Ouest, cet océan sillonné par des pirates ligéro-bretons plutôt entreprenants!

Un demi-drakkar normand en route vers son naufrage dans le Grand Ouest ligéro-breton?

 

Laurent Beauvais, ce normand de gauche, va au-delà même d'un René Garrec, ce breton de droite, son prédécesseur à la présidence du CRBN, que nous avions pourtant ici critiqué vertement: autant le second nous rebattait régulièrement les oreilles des merveilles du Grand Ouest tout en se méfiant, quand même un peu, de l'opportunisme envahissant des Bretons... Autant le premier semble passer outre toute précaution pour se lancer dans des coopérations interrégionales stratégiques et structurelles, non pas avec l'autre moité normande mais avec la Bretagne !

Bientôt sur l'Etoile de Normandie, vous trouverez une analyse édifiante et irréfutable du bilan que l'on peut, d'ores et déjà, dresser de la participation incongrue de la demi-région bas-normande avec la Bretagne au sein du Pôle de compétitivité MER BRETAGNE: les pirates bretons sont en train de piller la cargaison normande, voilà tout !

La bonne gestion technique des dossiers régionaux, notamment dans le domaine du développement économique, c'est surtout avoir en tête une claire stratégie d'intelligence du territoire dans le cadre d'une certaine compétitivité voire d'une concurrence des territoires entre eux: on peut le déplorer mais c'est ainsi...

Coopérer de façon structurelle avec les Bretons c'est faire preuve d'une naïveté qui oublie (ou feint d'ignorer) que les Bretons ne défendent que leurs intérêts et ne sont bons que pour eux: 

DANS LE GRAND OUEST,  LES BRETONS SONT COMME LES  CHINOIS : ILS SONT DANS LEUR MONDE...

Lire d'urgence l'enquête très instructive de la journaliste Clarisse LUCAS sur les activités du lobby breton:

à offrir à Laurent BEAUVAIS pour les fêtes de fin d'année !


 

Voir ci-après, les analyses éclairantes de Laurent BEAUVAIS sur la crise "dans l'Ouest" comme dirait Ouest-France:

http://lbeauvais.typepad.fr/blog/2013/10/bretagne-qui-pleure-normandie-qui-rit-.html

 

17 octobre 2013