Les JACQUETS vont en pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle. Les MIQUELOTS vont en pèlerinage au Mont Saint-Michel en Normandie, bien sûr ! Ce pèlerinage montois et normand est surtout connu pour la magnifique traversée finale des grèves de la baie du Mont à marée basse mais pas seulement  car les chemins "montois" irriguaient toute la Normandie mais aussi l'Angleterre. Depuis peu Saint-Michel est à l'honneur: l'église catholique réunifiée en Normandie depuis 2004 a choisi de rassembler son clergé régulièrement au Mont tandis que la fête de l'archange Saint-Michel, le 29 septembre, vient d'être choisie pour être aussi la "fête des Normands"...

 

 

 

Alors, Normands, tous MIQUELOTS?

 


 

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-46819-les-chemins-du-mont-prennent-une-dimension-europeenne.html

Les Chemins millénaires du Mont-Saint-Michel prennent une dimension européenne. Ils relient aujourd'hui la Sacra di san Michele, en Italie, ou encore Saint Michael’s Mount en Angleterre. Une réunion de travail avait lieu le 25 octobre à Vire et Avranches.

Il y a quelques années, Marie-Paul Labéy s’est lancée dans un pari un peu fou : faire revivre les chemins millénaires du Mont-Saint-Michel, ceux qu’empruntaient autrefois les pèlerins qui allaient jusqu’à la Merveille. Il a fallu pour cela répertorier les lieux de passage, prendre contact avec les mairies et effectuer un énorme travail de balisage.

Aujourd’hui, le résultat est incroyable : plus de 3 000 kilomètres de chemins balisés, répartis sur 8 grands itinéraires. “Vire a été, au début des années 2000, l’une des premières ville-étapes et a été précurseur dans la signalétique urbaine”, admet Marie-Paul Labéy, qui était de passage dans la cité bocaine vendredi 25 octobre, à l’occasion des Rencontres européennes des chemins et des sites de Saint-Michel.

La branche a en effet bourgeonné. “Nous sommes partis du Mont vers des chemins de plus en plus éloignés.” Les itinéraires vont bien au-delà de la Normandie, jusqu’à Angers, Chartres, mais aussi Manchester en Angleterre. L’ambition de l’association est d’étendre le réseau des itinéraires de Saint Michel à d’autres pays comme l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, la Belgique… et de renouer les liens unissant le Mont aux autres grands sanctuaires européens dédiés à l’Archange.

Vendredi, les représentants des délégations espagnoles, italiennes étaient présents afin de constituer ce réseau. Ils sont passés par Vire, Saint-Sever et Avranches, anciennes étapes des pèlerins.

A l’instar des pèlerins venus de toute l’Europe qui convergeaient au Moyen Age vers le Mont-Saint-Michel, les marcheurs aujourd’hui sont de plus en plus nombreux à prendre le Chemin du Mont, favorisant ainsi un tourisme durable et culturel sur le réseau des Chemins européens de Saint-Michel.

Publié par C.D le 25/10/2013 à 15h59