Les bonnes nouvelles venant du front de l'industrie sont rares de nos jours. Dans une France où la part de l'industrie est tombée à 11% du PIB... (jusqu'où va-t-on descendre ainsi?) il faut se réjouir que la Normandie, grande région industrielle continue à tenir le coup. Non pas qu'il y ait chez nous moins de plans sociaux et de défaillances d'entreprises mais on constatera que les grands donneurs d'ordres industriels de notre région, à commencer par l'industrie automobile, résistent correctement à une conjoncture très défavorable...

Aussi, faut-il saluer comme il se doit l'accord qui va permettre au site de Blainville sur Orne près de Caen du groupe "Renault Trucks" de centraliser la fabrication européenne du futur camion "Premium" de la marque Volvo associée au groupe Renault Trucks. Non seulement l'emploi sur le site normand sera maintenu mais des créations sont même envisagées...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le site de l'Usine Nouvelle, l'annonce de la bonne nouvelle:

http://www.usinenouvelle.com/article/volvo-deplace-une-ligne-de-production-de-gand-belgique-a-blainville-sur-orne.N209391

Volvo déplace une ligne de production de Gand (Belgique) à Blainville-sur-Orne

Mis à jour le 16 octobre 2013, à 16h00 - Publié le 16 octobre 2013, à 15h53

Volvo Trucks
© Volvo Trucks

Dans le cadre du plan de réorganisation annoncé en septembre, Volvo Group annonce le transfert de la production de véhicules de tonnage moyen du site de Gand (Belgique) à celui de Blainville-sur-Orne, en France.

Dans son plan de réorganisation annoncé en septembre, Volvo Group avait prévu de regrouper la production de ses camions de moyen tonnage (de 6 à 16 tonnes) sur un seul site en Europe. Ne restait plus qu'à connaître l'heureux élu. Le verdict est tombé ce 16 octobre : c'est le site normand de Blainville-sur-Orne, dans le Calvados, qui a été choisi. Cette usine fabrique les cabines de la gamme Renault Trucks avec un effectif de 2 200 personnes. Une unité d'assemblage sera déplacée de l'usine de Gand, en Belgique, vers la France. Le site belge se consacrera désormais uniquement aux poids-lourds de gros tonnage.

créations d'emplois en vue sur le site normand

Les conséquences sociales de cette décision n'ont pas été communiquées par Volvo Group. Des suppressions d'emplois sont à craindre à Gand, tandis que des centaines d'embauches devraient accompagner la montée en puissance de l'usine de Blainville-sur-Orne. Le site français avait déjà été conforté ces derniers mois avec des investissements liés à la production de la nouvelle gamme Renault Trucks répondant aux nouvelles normes anti-pollution Euro 6.

la cfdt satisfaite

Le syndicat CFDT de l'usine de Blainville s'est félicité dans un communiqué de cette décision qui selon lui "pérennise l'ensemble de l'activité (...) à la condition principale d'un volume suffisant de commandes. La logique économique et industrielle voulait que Blainville devienne le centre stratégique de la gamme distribution avec la fabrication sur un même site des cabines et le montage du camion d'une même gamme", a-t-il expliqué.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Commentaire de Florestan:

Pensées tout de même pour les salariés belges de Gand qui subissent à leur tour ce que les salariés normands ont subi : être déshabillé pour habiller celui qui a été déshabillé pour en habiller un autre... Par contre, les grands dirigeants conservent leurs costumes cravates!