La Normandie, superbe région au patrimoine naturel, culturel et historique exceptionnel est très photogénique: c'est depuis longtemps une terre de tournage pour les films...

La célèbre scène de mariage entre Angel Clare (Peter Firth) et Tess d'Urberville (Nastassia Kinski) dans l'adaptation au cinéma de Roman Polanski du roman de Thomas HARDY "Tess d'Urberville" (1979) qui raconte la bouleversante histoire d'une jeune fille de ferme qui découvre que sa famille descend de chevaliers compagnons de Guillaume le Conquérant, a été tournée dans la petite église d'Eculleville dans la Hague...

C'est certainement pour être bien sûr, et deux fois vaut mieux qu'une seule, que notre région soit bien capable d'accueillir et d'accompagner la création artistique audiovisuelle que nos deux conseils régionaux borgnes en la matière, ont crée une structure en Basse et une autre en Haute...

Quels films peuvent voir des borgnes ou des aveugles?

Quel est l'intérêt de ce doublon?

En tout cas dans la partie orientale de la Normandie audiovisuelle, rien ne va plus! Les présidents démissionnent... Après le départ du président de région sur l'état d'esprit duquel on ne reviendra plus, le 10 octobre dernier, démissionnait, à son tour, le président du Pôle Image de Haute-Normandie, un certain Philippe Hédouin à la tête depuis 3 ans de cette structure associative créée en 2001 pour soutenir la création et la production cinématographique. Doté d'un budget de fonctionnement de 1,5 million d'euros financé à 70% par le CRHN, le pôle présente des résultats comptables négatifs depuis 2012 qui ont eu le don de mettre la fourmi Le Vern dans une humeur noire...

Ce dernier avait envoyé deux lettres au président du Pôle au style très Le Vern: un ton comminatoire qui imposait une remise à plat complète des missions de cette structure qui devait être restructurée par des experts venus de la Caserne Jeanne d'Arc...  Un plan de licenciement de 20 personnes était prévu par la structure, plan considéré comme insuffisant par les fourmis de Le Vern.

Goûtant peu ses manières prussiennes, Philippe Hédouin, prétextant le désengagement progressif de l'Etat (DRAC et CNC) pour expliquer l'hiver comptable règnant sur pôle haut-normand, préféra démissionner.

(source: fil-fax 10 /10/13 n°4640)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Commentaire de Florestan:

Puisque l'ODIA Normandie existe déjà, que le Comité Régional de Tourisme de Normandie existe déjà, qu'au niveau du soutien au Livre et de l'édition les deux structures régionales travaillent, elles aussi, de plus en plus étroitement, ne serait-il pas temps, enfin! de créer une agence normande des arts audiovisuels pour que les politiques publiques s'affranchissent de leurs mesquineries actuelles et s'élèvent à la hauteur du potentiel visuel de la Normandie ?

Une fois de plus, les initiatives les plus pertinentes et les plus intelligentes en ce domaine, ne viennent pas des structures contrôlées par des pouvoirs publics aux visions médiocres mais de particuliers, d'amateurs et d'associations: ainsi l'initiative de ce passionné de cinéma qui depuis Bayeux et sans aucune aide publique, nous propose la seule véritable CINEMATHEQUE NORMANDE...

A découvrir en suivant ce lien:

http://www.cinematheque-normandie.fr/

Erik GROULT,  le fondateur de la "cinémathèque normande".

http://www.tendanceouest.com/actualite-36567-la-normandie-detient-enfin-sa-cinematheque.html