Loin des huées entendues ce matin sur les Champs -Elysées au passage du cortège présidentiel ou de l'émotion suite à cette ahurissante tentative d'assassinat d'un député UMP lors d'une cérémonie, l'Etoile de Normandie, en ce jour de piété que nous devons à la mémoire de millions de soldats morts dans une "Grande Guerre" absurde qui devait être la "der des der", préfère vous relater l'émouvante cérémonie d'hommage des forains de la foire Saint-Romain de Rouen aux forains morts dans les tranchées de 1914 - 1918...


 http://haute-normandie.france3.fr/2013/11/11/rouen-l-emouvant-hommage-aux-forains-morts-pour-la-patrie-355261.html

A Rouen, l’émouvant hommage aux forains morts pour la patrie

Les cérémonies du 11 novembre de Rouen ont débuté devant le monument national des forains

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 11/11/2013 | 11:01, mis à jour le 11/11/2013 | 11:21
© Richard PLUMET / France 3 Haute-Normandie
© Richard PLUMET / France 3 Haute-Normandie
"Profond respect et grande douleur"
C’est à Rouen que les forains de France célèbrent le 11 novembre. Rouen où a été érigé en 1931 un monument national sur la place du Boulingrin, à l'endroit  où se tenait autrefois la foire Saint-Romain. Après des siècles en centre ville, la Saint-Romain a déménagé en 1983 sur les quais de Seine.

La cérémonie officielle  de ce matin a débuté par la lecture de textes par des enfants.
De courts messages qui évoquaient les deux guerres mondiales, mais aussi les souffrances et les persécutions dont fut victime la communauté des forains. Un hommage aux forains morts pour la France a ensuite été ensuite  rendu en présence des autorités civiles et militaires.

Commentaire de Florestan:
Dans la Bible, au livre de l'Ecclésiaste il est écrit: "il y a un temps pour tout".  Et notamment, un temps pour respecter la mémoire des autres ou la mémoire collective d'un pays dont nous faisons encore tous partie, bon gré, mal gré, pour le meilleur et pour le pire. Ce pays s'appelle la France...
Nous condamnons en conséquence, fermement, les provocations inutiles sinon ineptes de certains régionalistes bretons qui ont souhaité perturbé les cérémonies du souvenir de l'Armistice du 11 NOVEMBRE 1918 en agitant une serpillère noire et blanche fasciste qui a collaboré avec l'occupant nazi pendant l'autre grande guerre du XXe siècle: 
Nous venons de faire, en écrivant ce que nous venons d'écrire, un "amalgame": tout mélanger sans distinction, sans hiérarchie des valeurs, c'est à cela que l'on reconnaissait autrefois l'Enfer (relire Dante).
En attendant, ces régionalistes bretons discréditent la cause régionaliste en France en devenant par leur bêtise (la tête trop  près du bonnet?) les "idiots utiles" du centralisme jacobin et parisien qu'ils dénoncent par ailleurs...