L'Etoile de Normandie vous informe que le dernier numéro de l'Unité Normande (n°328), le magazine d'informations politiques édité par le Mouvement Normand vient de sortir...

unité normande 2013

Dans ce numéro, vous trouverez enfin! un bilan des années  anti-normandes d'Alain LE VERN à la tête de la demi-région de Hot Normandy (1998 - 2013) qui est la reprise du billet déjà publié ici... Ainsi qu'un dossier fort intéressant sur les débats qui eurent lieu au Sénat et à l'Assemblée Nationale au printemps dernier avant le vote de la nouvelle loi électorale pour les élections qu'il faut désormais appeler "départementales". Dans les minutes des débats, vous retrouverez notamment plusieurs déclarations stimulantes du député RDG du Calvados Alain TOURRET sur la réunification de la Normandie vue par le prisme du cas alsacien:

Alain Tourret préconise de fusionner les deux régions administratives entre elles ainsi que les départements entre eux:

il ne resterait ainsi qu'une seule région et deux départements:

les départements de basse et haute Normandie au sein d'une seule région "Normandie"...

Alain Tourret précise, en outre, que la fusion inter-départementale est possible puisqu'elle est expérimentée en Haute-Normandie depuis 2005 dans le cadre de l'accord "276"...

Depuis 2005, l'accord de finances et de projets "276" (CG 27 + CG 76 + CRHN + CREA Rouen)...

permet une plus grande puissance et une plus grande efficacité pour les politiques publiques, mais au risque de transformer la demi-région Haute-Normandie en super département alors qu'il faudrait une région puissante pour l'accoupler à la future métropole de Rouen pour enfin sortir de l'ombre portée de la région parisienne: la seule solution c'est faire une seule région normande !

Enfin, on apprendra page 10 que le sénateur UMP du Calvados, René GARREC est désormais favorable à la réunification de la Normandie:

Président de la demi-région Basse-Normandie de 1986 à 2004, il s'y était farouchement opposé tant qu'il était en responsabilité pour la faire... La vieille loi de la lucidité politique s'applique encore, inexorable: on est plus intelligent dans l'opposition qu'au pouvoir ! (voir aussi le billet sur Bruno Lemaire)