Ils sont vraiment trop sympa à la SNCF avec leurs nouveaux collègues de travail ! Pour fêter la bienvenue (un bizutage ?) à leur nouveau directeur général en charge des relations de la grande maison cheminote avec les régions, un certain Alain Le Vern, ci-devant président de la demi-région de "Hot-Normandy" (les gars de la SNCF en gardent un souvenir cuisant...), les crânes d'oeuf du génie ferroviaire annoncent la suppression de trains le week-end sur le Rouen -Dieppe... Comme c'est étrange!

La situation est, on ne peut plus cocasse, et on en rigolerait à chaudes gorges s'il ne s'agissait pas du triste quotidien ferroviaire de nos concitoyens normands...

Lire la suite des aventures ferroviaires de Monsieur Le Vern qui pour résoudre le problème pourrait se convoquer lui-même!


 

http://www.76actu.fr/trains-intercites-rouen-dieppe-la-region-haute-normandie-convoque-la-sncf_60638/

RouenTrains Intercités Rouen-Dieppe : la Région Haute-Normandie convoque la SNCF

Le président de la Région Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, a demandé des comptes à la SNCF : cinq trains Intercités Rouen-Dieppe seront bientôt supprimés.

Dernière mise à jour : 15/11/2013 à 12:09

La mesure de suppression de la desserte SNCF Rouen-Dieppe le week-end ne concerne que cinq trains Intercités, pas les TER (photo Hervé Pinson)La mesure de suppression de la desserte SNCF Rouen-Dieppe le week-end ne concerne que cinq trains Intercités, pas les TER (photo Hervé Pinson)

Le directeur régional de la SNCF, Roland Bonnepart, était convoqué à la Région Haute-Normandie dans l’après-midi du jeudi 14 novembre 2013. Le président de la collectivité, Nicolas Mayer-Rossignol, devait évoquer avec lui, entre autres, l’épineux dossier de la suppression de cinq trains sur la ligne Rouen-Dieppe et pour lequel il a commandé une étude à la SNCF. 
Officiellement, rien ne devrait filtrer de cette réunion de travail. La suppression annoncée des trainsIntercités, pour cause de matériel vétuste pointé par l’Autorité organisatrice (État), devrait être effective à partir du 15 décembre 2013.

Un comité se réveille

La SNCF a pour mission d’étudier les conséquences sur la clientèle en terme de temps de parcours et de report sur les TER existants, sur la nécessité de créer des services supplémentaires et leurs coûts, et sur les risques matériels et sociaux pouvant impacter la qualité du service régional.
En attendant, les usagers et les syndicats sont sur le qui-vive. Au point même de réveiller le comité de développement des transports ferroviaires de la région dieppoise. Créée en 1995, il était en sommeil. Depuis l’annonce de la suppression des cinq trains Intercités le week-end, c’est le branle-bas-le-combat, avec une pétition qui a déjà recueilli 1 200 signatures.

« Des explications olé olé »

Vice-président du comité, Philippe Stalin, « les explications de la SNCF sont très olé olé ».

Philippe Stalin s’est confié au micro de France Bleu Haute-Normandie, mercredi 13 novembre 2013 :

 

Philippe Stalin est également membre du syndicat CGT. Dans un communiqué de presse du 28 octobre 2013, les cheminots de CGT de Dieppe propose une solution d’attente :

 

Des solutions alternatives, utilisables à courts termes, existent, notamment, par exemple, l’utilisation de matériel et de machines moins archaïques. La Région Ile de France et le STIF ont remplacé les engins moteurs électriques obsolètes par des engins moteurs électriques plus récents. Des solutions matériels identiques mais en version thermique existent, ce peut être une alternative temporaire en attendant l’électrification.

 

Et de réclamer la tenue « de toute urgence » d’une table ronde réunissant les différents acteurs.

Pour mémoire, seront supprimées à partir du 15 décembre 2013 les lignes suivantes :

  • Rouen-Dieppe :

- N°3193, départ à 12 h16 à Rouen et arrivée à 12 h 58 à Dieppe, le samedi.

- N°3191, départ 12 h 25 à Rouen et arrivée à 13 h 07 à Dieppe, le dimanche.

  • Dieppe-Rouen :

- N°3192, départ à 16 h 07 de Dieppe et arrivée à 16 h 52 à Rouen, le samedi.

- N°3190, départ à 15 h 57 de Dieppe et arrivée à 16 h 42 à Rouen, le dimanche.

- N° 3194, départ à 18 h 57 de Dieppe et arrivée à 19 h 42 à Rouen, le dimanche.

 
hervé pinson (76actu)