Le 25 janvier dernier, concert mémorable de nos amis de MAGENE devant plus de 200 personnes à Bricquebec, en présence des journalistes de FR3 et du député PS de la Manche Stéphane TRAVERT (le seul élu présent...).

Alors que le débat est ouvert au Parlement sur les modalités de la mise en oeuvre en France de la charte européenne des langues régionales et minoritaires (ce qui nécessitera de modifier la consitution et de moucher quelques jacobins fort en gueule...) nous vivons en ce moment, une étape importante dans le processus de renaissance de la langue normande, en tant qu'expression culturelle et artistique de notre temps. Dans ce processus, MAGENE joue un rôle clef pour animer une scène régionale des musiques actuelles en langue normande. La question de l'avenir n'est plus seulement celle, indispensable, de sauver les derniers vestiges de la culture populaire rurale normande en phase terminale d'extinction (comme le fait nos amis de la Loure). La question de l'avenir est celle d'une transmission renouvelée et créative vers les jeunes générations d'un patrimoine syntaxique inestimable qui contribue à la richesse globale de la francophonie. 

Le moment est donc arrivé pour que cette expression normande de notre temps soit enfin reconnue officiellement par les pouvoirs publics en Normandie tant par l'Etat central (Education Nationale, affichage local bilingue) que par les collectivités territoriales à commencer par les conseils régionaux normands: dans ce but, le projet d'une fédération régionale normande regroupant tous les acteurs de la langue normande est à l'étude ne serait-ce pour animer le débat régional autour de l'application concrète de la charte européenne que la France n'a toujours pas ratifiée...

Le 28 janvier dernier donc, une large majorité de députés de l'Assemblée Nationale votaient donc favorablement pour la ratification de cette charte européenne des langues européennes et minoritaires rejettant dans l'opposition 131 députés de l'UMP, 8 députés PS, quelques chevenementistes et frontistes d'extrême droite: la défense de la richesse et de la diversité du patrimoine linguistique français, c'est ainsi qu'il faut parler, transcende le clivage partisan habituel comme dans tous les grands débats d'intérêt général...

Le débat parlementaire se poursuivra au Sénat au printemps après les élections municipales avant d'aboutir au Congrès de Versailles pour voter la modification constitutionnelle indispensable de l'article 2 qui stipule que la seule langue reconnue officiellement sur le territoire de la république français ne peut être que le français...

Néanmoins il faut craindre que la future charte soit ratifiée a minima en France: pour ne pas effrayer le parti jacobin, le gouvernement voudrait limiter le périmètre d'application de la loi aux seules langues régionales qui sont rééllement étrangères au français (par ex: le breton). Les langues d'oïl, dont le normand, ne seraient pas concernées par la fameuse charte en France. Mais les gallophones en Bretagne sont très mobilisés: il va falloir de même pour le normand.

Ci- après, quelques images de ce beau concert de MAGENE qui présentait aussi son dernier album: "Je suys magnifique!"

MAGENE 2014 1

MAGEN 2014 2

MAGENE 2014 3

 

Voir aussi le lien suivant pour voir le reportage de la TV régionale:

http://www.dailymotion.com/video/x1ac120_magene-video-sortie-album-reportage-france-3-janvier-2014_music

 

Voir enfin ce sympathique compte-rendu dans la Manche Libre:

Magène concert Bricbé 25 1 14 La Manche Libre 001