Franchement, on n'attendait vraiment pas l'un des plus puissants barons locaux du parti socialiste sur notre terrain décentralisateur et régionaliste pour construire l'avenir de la France malade de son centralisme autoritaire, inefficace, compliqué... 

Jean-Paul HUCHON, président d'une région Ile de France dont on se demande ce qu'il en restera quand émergera le Grand Paris, propose d'aller vers un "fédéralisme" à la française en mettant les conseils régionaux au coeur d'un système de compétences enfin hiérarchisées et dotés de vraies finances.

Cette prise de position forte pour la simplification régionale du patron de la plus puissante région française avec laquelle les caciques fabiusiens "haut-normands", qui refusent la réunification normande, prétendent traiter d'égal à égal l'avenir de l'AXE SEINE, permettra de renforcer la position des partisans de l'unité normande.

Hier, le collectif citoyen et républicain "Bienvenue en Normandie" a envoyé un courrier à destination du Président de la République (palais de l'Elysée) pour que la Normandie soit le "laboratoire territorial" de la mise en pratique concrète du pacte de responsabilité avant 2020.


 

Voir ci-après les propos de Jean-Paul HUCHON dans une video sur le site des Echos:

http://videos.lesechos.fr/news/invite-business/jean-paul-huchon-il-faudrait-un-systeme-quasi-federal-comme-en-allemagne-3079365773001.html

Et une synthèse de cette prise de position sur RTL:

Décentralisation : Huchon "prêt à lancer un modèle fédéral à la française"

http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/decentralisation-huchon-pret-a-lancer-un-modele-federal-a-la-francaise-7769206798

Le président socialiste de la région Ile-de-France et président du Stif, Jean-Paul Huchon

Le président socialiste de la région Ile-de-France et président du Stif, Jean-Paul Huchon

Crédit : AFP / Fred Dufour

Le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, s'est dit concernant la réforme du territoire, "prêt" à construire avec le gouvernement "un modèle fédéral à la française".

Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France, se dit "prêt" à construire avec le gouvernement "un modèle fédéral à la française" après les orientations du président Hollande sur l'organisation territoriale, dans une tribune publiée mardi 28 janvier dans Les Echos.

Le mot fédéral n'est pas "un gros mot"

François Hollande a déclaré le 14 janvier vouloir accroître les pouvoirs des régions tout en réduisant leur nombre et faciliter les regroupements de collectivités par de fortes incitations. "On aurait tort de n'en retenir que quelques mesures techniques, car il pose en vérité, de façon claire et cohérente, les jalons d'un modèle fédéral à la Française", estime Huchon, qui ne considère pas le mot fédéral comme "un gros mot" mais y voit plutôt "un meilleur partage de notre capacité d'agir".

"Mais pour être en mesure de faire, il faut qu'il y ait une confiance réciproque entre toutes les parties" et le chef de l'Etat a "dit sa confiance" aux Français, aux corps intermédiaires et aux collectivités locales, relève-t-il. "Je suis prêt à donner à mon tour des preuves tangibles de ma confiance, et à poser avec le gouvernement les premières pierres d'un modèle fédéral à la Française", affirme Jean-Paul Huchon, qui n'a toujours pas fait officiellement savoir s'il briguerait un quatrième mandat aux régionales de 2015.

Pour le président de la "région capitale", territoire "traversé par les fractures", l'Ile-de-France a une "responsabilité singulière" de par son poids économique notamment (30% du PIB national) et des enjeux qui s'y développent (logement, transports, etc.). Les "défis" de cohérence dans la répartition des compétences entre l'Etat et les différentes collectivités, d'"efficacité" de l'action publique et de "proximité" notamment des entreprises avec une région "stratège" en matière de développement économique, les Français "sont prêts à les voir relevés par l'ensemble des acteurs publics, et singulièrement par les régions", assure Huchon. "Toutes les enquêtes montrent en effet que si leur affection va aux communes, c'est d'abord aux régions qu'ils font crédit de l'efficacité et de la solidarité", affirme-t-il.


RAPPEL DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF BEN:

 

1° 17 REGIONS EN METROPOLE
2° Instaurer le COUPLE METROPOLE- REGION
3° Instaurer le COUPLE REGION - DEPARTEMENT
4° Hiérarchiser les compétences et doter les conseils régionaux de vraies finances
5° SUPPRIMER les CANTONS et les REMPLACER par les INTERCOMMUNALITES
6° Election au suffrage universel direct des élus intercommunaux 
7° Réforme du SENAT pour représenter l'intercommunalité rurale et urbaine au niveau national
8° SUPPRIMER LE CUMUL DES MANDATS (cela vient d'être fait)
NOS IDEES PROGRESSENT... 
Ci dessus une carte quasi idéale de rédécoupage régional (proche de notre proposition sauf pour la région Rhône-Alpes qu'il ne faut surtout pas démembrer: Savoie et réunification du Dauphiné et pour le Languedoc dont nous proposons la réunification)
Ci-après, notre proposition:
 
Pour mémoire, la carte des anciennes provinces françaises, recoupée presque parfaitement par la carte départementale de 1790: c'est la trame géo-historique qu'il faut respecter. Mais l'histoire-géo, ce n'est pas le fort de nos actuelles "élites" politico-médiatiques !