L'Etoile de Normandie propose de soumettre à votre sagacité les deux exemples édifiants suivants. Dans les deux cas, il s'agit de couler du bronze. Mais dans l'un des deux cas présentés ci-dessous, s'est glissée une erreur et elle est de taille ! A vous de la trouver!


 

CAS N°1

http://basse-normandie.france3.fr/2014/02/14/la-cloche-du-70eme-anniversaire-du-debarquement-coulee-villedieu-les-poeles-415749.html

La cloche du 70ème anniversaire du Débarquement coulée à Villedieu-les-Poêles

 

La cloche qui pourrait être bénie en présence de la Reine d'Angleterre lors des commémorations du 6 juin a été coulée aujourd'hui à la fonderie Cornille Havard de Villedieu-les-Poêles.

  • J.-B. P.
  • Publié le 14/02/2014 | 18:09, mis à jour le 14/02/2014 | 19:20
moule de la cloche de la cathédrale de Bayeux (Viledieu-les-Poëles), le 4 décembre 2012 © France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie moule de la cloche de la cathédrale de Bayeux (Viledieu-les-Poëles), le 4 décembre 2012

Ce sera l'un des temps forts des futures commémorations du débarquement : il se dit que la reine d'Angleterre assistera.....à la bénédiction de la future cloche commandée par le diocèse de Bayeux-Lisieux.
La cloche a été baptisée "la cloche de la paix" et a été coulée à Villedieu-les-Poêles (Manche) à la fonderie Cornille Havard. Elle devrait peser 1 100 kg. L'arrivée de la cloche à Bayeux est prévue le mercredi 23 avril. Le samedi 26 avril, elle sera dévoilée et tintera pour la première fois pendant le rassemblement scout international et multiconfessionnel qui aura pour thème la Paix. 


CAS N°2

http://rue89.nouvelobs.com/2014/02/11/fabius-taureau-lartiste-maudit-249749

Fabius, le taureau et l’artiste maudit

 

Stéphane Peugnieu | Rue89

C’est le taureau en bronze qui a tout déclenché. Une sculpture, achetée près de 20 000 euros, qui a rejoint les trois premières œuvres signées Antoniucci Volti sur le « chemin de sculptures » du village de Carla-Bayle, en Ariège.

Pour l’acquérir, la commune a bénéficié des largesses de Laurent Fabius, qui, alors député de la Seine-Maritime, avait « fléché » une grosse partie de sa réserve parlementaire vers ce village où il possède une résidence secondaire.


Installation de Claudius de Cap Blanc à Carla-Bayle (Claudius de Cap Blanc)

Gaspillage d’argent public


Affichette d’un panneau (Claudius de Cap Blanc)

Et le taureau, donc, a fait bondir Claudius de Cap Blanc. « Stop au gâchis ! Stop aux manigances ! Stop à l’indécence ! Stop au cynisme ! », s’indigne, sur son site internet, cet artiste local.

Dans la vie, Claudius de Cap Blanc aime s’occuper des petites choses qui se passent près de chez lui. S’attaquer aux petits cailloux plutôt que rêver de déplacer des montagnes.

Il a donc entrepris d’exécuter une série d’installations baptisées « NON ! ou les petits cailloux », pour dénoncer les « cadeaux » de Laurent Fabius – inadmissible gaspillage, à ses yeux, des deniers publics.

Anus artificiels pour « citoyens sodomisés »


Notice de l’installation de Claudius de Cap Blanc (Claudius de Cap Blanc)

Il établit ses installations sur la place du village de Carla-Bayle le samedi 14 décembre 2013 : une collection d’anus artificiels pour « citoyens sodomisés », des invitations à s’asseoir sur des cornes de taureaux...

Dès le lundi, les installations sont retirées. Sur ordre du maire PS Jean-Luc Couret, elles sont transportées à la gendarmerie par un employé municipal.


Installation de Claudius de Cap Blanc (Claudius de Cap Blanc)

Trois jours plus tard, l’artiste contestataire est convoqué à la gendarmerie du Fossat pour y être auditionné. On lui explique que son œuvre est retenue dans les locaux de la gendarmerie et qu’elle lui sera rendue ou détruite, on verra.

Un mois plus tard, sans nouvelles de l’affaire, Claudius de Cap Blanc écrit au procureur de la République. Ses questions sont simples : que lui reproche-t-on pour que son œuvre lui soit confisquée, et quand pourra-t-il la récupérer ?

La réponse du procureur est arrivée mercredi 5 février : la procédure pénale établie à la suite de panneaux attentatoires à la dignité de dépositaires de l’autorité publique est classée sans suite, aucune plainte n’ayant été déposée par les personnes visées.

« Objet de commission d’un délit »


Notice de l’installation de Claudius de Cap Blanc (Claudius de Cap Blanc)

Pourtant, son œuvre, l’Ariégeois ne la récupèrera pas. Sur décision de la gendarmerie, elle trône aujourd’hui parmi pelures d’oranges et pots de yaourt. A la déchetterie.

Claudius de Cap Blanc crie à l’outrage. Contacté par Rue89, le procureur de la République de Foix explique :

« S’il est vrai que la gendarmerie est allée vite en besogne, l’installation aurait de toute façon été détruite. »

Pour Claudius de Cap Blanc, le plus cruel arrive :

« Elle n’a pas été considérée comme une œuvre, mais comme l’objet de commission d’un délit (l’occupation illicite du domaine public). »


Commentaire de Florestan:

Vous êtes tellement perspicaces qu'il est inutile de donner la bonne réponse !

Par contre, il serait judicieux d'inviter en Normandie Monsieur Claudius De Cap Blanc afin qu'il nous propose une nouvelle installation artistique à Rouen devant le siège du conseil régional de Hot Normandy par exemple...