Nous sommes des citoyens français attachés à la défense de l'intérêt général, tout particulièrement dans une Normandie divisée depuis 1972 en deux "satrapies" politiciennes alors que notre région devrait être, selon l'historien Jules Michelet, le "visage de majesté" de la France ouvert sur la mer la plus fréquentée du Monde...

La malédiction du pouvoir est portée à son paroxysme en démocratie: les élites politiciennes finissent toujours par décevoir le peuple et dans une démocratie, on aurait envie de dire que le peuple n'a que les élites politiciennes qu'il mérite puisqu'il a voté pour elles...

Quoique ! La réalité est plus complexe, plus cynique aussi: c'est l'élection elle-même qui tend à devenir inopérante tant la comédie du pouvoir politicien masque de plus en plus mal la vérité d'un pouvoir qui n'est plus exercé là où il le devrait, un vrai pouvoir qui fuit dès qu'il le peut tous les rendez-vous incertains que lui fixe le peuple des citoyens.

Le modèle de l'Etat-Nation démocratique est en crise en Europe qui l'a vu naître, notamment en France... Et notre pays, devenu une maison de retraite de l'Histoire où un vieux sénateur industrieux peut acheter les voix de ses concitoyens pour se faire réélire ou élire son "dauphin", assiste au triomphe sanglant et héroïque de ses idéaux bien plus à l'Est dans la froide Ukraine aux prises avec l'ours russe furieux d'apprendre que le lancer de pavé par moins vingt degrés était une épreuve récemment inscrite aux Jeux olympiques d'Hiver...

L'Etoile de Normandie salue la mémoire des quelques Quatre-vingts héros ukrainiens morts sur la place de l'Indépendance de Kiev (place Maïden) pour mettre en fuite un satrape, un gangster et toute sa clique qui avait détourné pour son profit personnel des dizaines de milliards !

En Bosnie, aussi, (et on en a beaucoup moins parlé, à cause de l'Ukraine) la colère du peuple est profonde contre une caste politicienne enkystée sur des satrapies politico-administratives: en raison de l'application bête et méchante des accords de Dayton qui mirent fin à la terrible guerre qui déchira l'ex-Yougoslavie (1999), la Bosnie, divisée en trois sous-régions administratives (Serbes orthodoxes, Croates catholiques et Bosniaques musulmans) se retrouve à être le pays du monde où il y a le plus de ministres par habitant !

Mafias, corruption, pillages et vols, clientèlisme, enrichissements illicites et obscènes, le satrapisme politicien a mis la Bosnie en coupe réglée alors que la crise économique et sociale frappe la majeure partie de la population qui, n'y tenant plus, a décidé, depuis la semaine dernière, d'une vaste opération de nettoyage des écuries d'Augias !

A Sarajévo, la capitale, ils étaient tous ensemble, Bosno-serbes, Bosno-croates et Bosno-musulmans à manifester contre la caste des satrapes !

http://www.atlantico.fr/pepites/sarajevo-manifestations-virent-emeute-siege-presidence-incendie-976002.html


Et en France ?

N'avons nous pas, nous aussi, notre quota de satrapes incompétents et sourds aux inquiétudes populaires dans un pays démocratique de "basse intensité", désormais peuplé par près de 4 millions de chômeurs?

A l'automne dernier, contre une écotaxe aussi absconse que technocratique (et donc autoritaire et donc forcément injustifiée et donc illégitime...) le mouvement des "Bonnets Rouges" a soulevé une partie de la Bretagne d'une façon qui a brouillé les grilles de lecture habituelles: l'identité régionale bretonne a servi de catalyseur pour le meilleur et le pire !

Sur l'écotaxe, le Gouvernement a reculé révélant l'ampleur de la magouille Ecomouv'... L'intelligence collective des citoyens mise en réseau grâce à l'Internet l'a emporté sur tous les crânes d'oeuf encravatés des ministères qui avaient pondu pour des raisons inavouables l'usine à gaz Ecomouv' !

Le ras-le-bol fiscal mobilise aussi sur de nouvelles bases: l'identité régionale entre dans le mouvement social en France. Au lieu de s'en inquiéter, les centrales syndicales devraient, au contraire, conduire le mouvement: mais ils sont encore trop jacobins hélas !

A Evreux, les artisans en colère contre la pression fiscale ont fait comme les Bretons: le drapeau rouge c'est aussi celui de la Normandie !

Doit-on mettre le cas particulier des "manifestations pour tous" dans ce cas général de protestation populaire contre les élites politiques? A priori non car il ne s'agit pas de protester pour défendre la liberté politique ou pour la probité publique ou pour, simplement, défendre des droits économiques et sociaux... Néanmoins, ces manifestations contestaient, elles aussi, l'autorité des élites publiques sur une question identitaire fondamentale pour toute société humaine: la famille dont les contours ou les fondements seraient mis en cause par l'évolution de la législation sur le genre et la filiation...

Là encore, l'identité régionale a servi de catalyseur à la protestation... ainsi que la protestation contre le "système"... Justement ! Le Front National se positionne comme le parti anti-système (UMPS) mais il est profondément ... jacobin! On n'est pas à une contradiction près !

Samedi 22 février dernier, le centre-ville de Nantes a été mis à sac par des activistes extrêmistes de gauche à la fin de la manifestation bon-enfant et familiale contre le projet absurde d'aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame des Landes. Voilà qui est inquiétant... Car à Kiev, à moins de 100 mètres de la place Maïdan et ses échauffourées violentes contre la police anti-émeutes, se trouvaient les vitrines des boutiques de luxe du centre ville: pas une seule vitre n'a été brisée en trois mois de manifestation ! Le service d'ordre des manifestants ukrainiens était exceptionnel ! Ce n'était pas le cas à Nantes hélas et cela dessert une colère citoyenne pourtant parfaitement justifiée !

Les "blacks blocks" anarchistes d'extrême gauche sont les meilleurs IDIOTS UTILES du satrape local:

Jacques AUXIETTE président de la pseudo-région "Pays de la Loire", ardent promoteur du projet d'aéroport et partisan d'une grande région "Grand Ouest" hurle sa colère contre l'inaction d'un certain... Jean-Marc AYRAULT Premier ministre et ancien député-maire de Nantes.

La vision technocratique du territoire est directement contestée: Nantes Métropole ça ne parle qu'à la classe politique locale...  Nantes est en Bretagne: la revendication s'est fait entendre dans la manifestation de samedi dernier.

Mais, faute d'un véritable encadrement politique responsable, un régionalisme de mauvais aloi peut prospérer et dégénérer !

http://www.bfmtv.com/societe/manifestation-anti-aeroport-notre-dame-des-landes-maire-nantes-porte-plainte-718476.html

 

"Génération quoi ?"

Pour une fois, une enquête de France Télévisions fait parler d'elle et se montre fort utile pour tenter de comprendre le malaise de notre époque: autant les jeunes de Kiev y croient encore et brandissent en haut de la barricade, à notre grande surprise, les étendards de l'immaculée conception européenne, autant les nôtres n'y croient plus !

http://generation-quoi.france2.fr/

71% des jeunes adultes âgés de 18 à 34 ans estiment que la société française ne leur donne pas les moyens de montrer ce dont ils sont capables... Mais ils sont, tout autant, à penser que des mouvements de révolte violente tels que décrits ci-dessus remettant en cause un système, une caste, une clique ou des projets illégitimes ou inutiles vont se développer car ils sont, tout autant, à affirmer qu'ils pourraient, eux-mêmes, y participer !

Il n'y a pas que le "djihad" en Syrie...


 

Jeunes citoyens français de Normandie !

Rejoignez- nous pour agir et contribuer au retour de l'avenir normand en Normandie !

La division normande c'est une féodalité

L'unité normande c'est le progrès !

 


 

On laissera à Georges BERNANOS le soin de conclure magnifiquement ce "Normandire" de l'Etoile...

"La réforme des institutions vient trop tard lorsque la déception des peuples est devenue irréparable lorsque le coeur des peuples est brisé..."

(Les grands cimetières sous la lune, 1937)