La guerre pour garantir l'authenticité, la typicité du fromage normand le plus célèbre et dont le nom est tombé dans le domaine public depuis 1922, se poursuit:

Après la tentative ratée du groupe Lactalis de modifier le cahier des charges de l'AOC Camembert en supprimant l'obligation de manipuler du lait cru, après la confusion toujours maintenue entre l'appelation Camembert DE Normandie (pour de vrai) et l'appelation Camembert fabriqué EN Normandie (avec du lait polonais par exemple...), voici venir l'affaire du vrai / faux label de qualité qui vient d'être créé par l'enseigne Carrefour: "Origine et Qualité" qu'il faut bien soin de ne pas confondre avec "Appelation d'Origine Contôlée"...

Le territoire normand de l'AOC "Camembert de Normandie"

Que fait l'INAO? Pas grand chose...

Que font les producteurs Normands de vrais camemberts normands? Ils se mobilisent, notamment en manifestant devant le stand du groupe Carrefour au salon de l'Agriculture ...

L'Etoile de Normandie est de tout coeur (de Neufchâtel) avec les défenseurs du vrai Camembert toujours sur le Pont (L'Evêque) pour un nouveau Liv' Haro !


 

La publicité Carrefour ne passe pas auprès des producteurs de Camembert

http://basse-normandie.france3.fr/2014/02/28/produits-du-terroir-la-publicite-carrefour-ne-passe-pas-424125.html

En Normandie, certains producteurs de fromage contestent la démarche marketing de Carrefour qui vient de lancer un label "Origine Qualité". Ils dénoncent le risque de confusion avec les appellations officielles. 

  • LQ
  • Publié le 28/02/2014 | 10:59, mis à jour le 28/02/2014 | 10:59
La publicité Carrefour vante un camembert "Origine et qualité" © DR
© DR La publicité Carrefour vante un camembert "Origine et qualité"
Un camembert du pays d'Auge qui porte un label "Origine et Qualité" estampillé par Carrefour, et dont on vante les mérités dans une publicité diffusée à la télévision : voilà ce qui a provoqué la colère de certains producteurs. Des représentants des filières camembert de Normandie AOP et pont-l'évêque AOP ont manifesté lundi 24 février devant le stand Carrefour installé au salon de l'agriculture à Paris. 
Pour ces producteurs de camembert au lait cru, il s'agit purement et simplement d'une "usurpation d'identité". "On est dans la récupération industrielle, le consommateur est perdu ", estime Patrick Mercier, vice-président des producteurs de Camembert de Normandie. 

Ambiguïté autour du mot "origine"

C'est l'utilisation du mot "origine" qui ne passe pas, car elle entretient la confusion avec l'appellation officielle "d'origine protégée" (AOP). 
Les appellations certifiées correspondent à des cahiers des charges très stricts, alors que le label inventé par Carrefour n'est soumis à aucune obligation réglementaire. 
L'INAO, l'Institut national de l'origine et de la qualité, préfère pour le moment ne pas se lancer dans un conflit frontal avec le géant de la distribution, et annonce son intention de discuter pour "lever les ambiguïtés" autour du mot "origine". 
Les producteurs, eux, préféreraient une action en justice, et ensuite une négociation. Et en appeler à l'Europe si les autorités françaises ne réagissent pas.
La fromagerie bas-normande Graindorge prête son image à cette campagne de publicité.

Voir le reportage de Rémi Mauger et Julien Bernier (ITW : Patrick Mercier, vice-président des producteurs de Camembert de Normandie et Jean-Luc Dairien directeur de l'INAO (Institut national de l'origine et de la qualité)

Commentaires de Florestan:
Le vrai enjeu est de faire dès le plus jeune âge l'éducation gastronomique de nos enfants pour qu'ils sachent déjouer bien mieux que leurs parents tous les pièges de la grande distribution. Par exemple, savoir lire une étiquette. Mais une nouvelle génération de jeunes urbains et ruraux ne font plus leurs courses au supermarché: ils savent où trouver les bons produits au meilleur prix pour la meilleure qualité à la meilleure saison... Les marchés locaux forains n'ont jamais tant été fréquentés, les AMAP sont un grand succès, des systèmes locaux d'échanges ("ruches", monnaies locales, GAEC...) se développent rapidement pour offrir une vraie alternative locale de qualité (bio ou non) qui commence très sérieusement à inquiéter les grands groupes de la distribution... 
Ce pseudo label "Carrefour" en dit plus long sur cette inquiétude qu'autre chose ! Raison de plus d'être très ferme "avec ces gens là" (comme le dit l'un des petits producteurs normands mobilisés)