Il était intéressant de jeter un oeil aux canards de propagande institutionnelle distribués gratuitement par nos deux conseils régionaux demi-normands et qui encombrent de "bonnes nouvelles" nos boîtes aux lettres...

Il s'agit du dernier numéro numéro de "Ma Région" (n° 127 mars 2014) organe officiel de la "Hot-Normandy"

http://fr.calameo.com/read/00036557381565d33dc36

Et du dernier numéro de "Reflets" (n°94 mars/avril/mai 2014) organe officiel de la "Normandie basse"

http://www.region-basse-normandie.fr/sites/default/files/magazines/Reflets_94/index.html

Avant de jeter dans la poubelle destinée aux déchets à recycler ces brochures plus ou moins informatives dans un auguste geste "durable", nous avons relevé les déclarations des divers groupes politiques peuplant plus ou moins utilement les travées de nos deux conseils régionaux demi-normands concernant l'indispensable nécessité de faire qu'un seul conseil régional en Normandie car, en conséquence des déclarations du 14 janvier dernier de François Hollande souhaitant la fusion de certaines collectivités dans le cadre du "pacte de responsabilité", la question de la fusion régionale normande est revenue au premier plan...

Il ne s'agit plus d'un affrontement entre la gauche et la droite mais d'une salutaire division entre courage intellectuel et malhonnêteté sournoise car du côté des "anti-réunification" on ne trouvera clairement aucune position condamnant clairement la réunification de la Normandie...

On a le courage qu'on peut surtout quand on sait que la réunification de la Normandie est souhaitée par le Président de la République que celui-ci soit de droite (Nicolas Sarkozy) ou de gauche (François Hollande).


 

Morceaux choisis...

Commençons par le titre le plus crétin, dû à Vincent LOUVET, le responsable du groupe PS au conseil régional de "Normandie basse" (Reflets N°94 p. 38)

"Construisons dès aujourd'hui la Basse-Normandie de demain " (sic!)

Il a rien compris du tout le monsieur ! Sans commentaire...

En revanche, la tribune signée au titre de la majorité régionale PS Divers Gauche au conseil régional de "Hot Normandy" mérite d'être citée en quasi intégralité: c'est un chef d'oeuvre de mauvaise foi... (Ma Région N°127 pp. 18 - 19)

Après avoir présenté tous les grands dossiers structurels qui plaident pour l'unité normande (Axe Seine, LNPN...) les amis de Nicolas Mayer Rossignol, tels des Messieurs Jourdain qui s'offusqueraient d'avoir à découvrir qu'ils font de la prose sans le savoir, se déchaînent contre les partisans de la "réunification" en n'affirmant jamais qu'ils sont contre car ils n'ont aucun courage: il est d'ailleurs amusant d'observer que les amis Levernistes de Nicolas Mayer Rossignol se placent, de fait, hors du "pacte de responsabilité" souhaité par le chef de la majorité politique à laquelle ils sont sensés appartenir...

"... Cette démarche pragmatique de coopération (...) est plus utile aux Haut-Normands que toutes les postures de la droite (ndlr: et le Parti Radical de Gauche ?)

...qui met le mot "réunification" dans toutes ses phrases mais qui n'a jamais agi en ce sens lorsqu'elle était aux responsabilités (ndlr: Le Vern a fait pire, il a joué au saboteur !)

... qui refuse surtout d'avouer que derrière "réunification" elle souhaite en réalité, comme elle l'a toujours fait, regrouper puis supprimer des services publics et casser la proximité (sic !) (ndlr: mauvaise foi totale de politicards qui tentent de faire rimer socialisme et égoïsme haut-normand ! Un seul conseil régional normand aurait des moyens décuplés pour réparer la fracture territoriale non pas entre Haute et Basse mais entre la Normandie urbaine, utile déjà branchée sur Paris et la Normandie rurale des petites villes du Cotentin au Pays de Bray).

... Pour leur part, sans tabou(Ben voyons !!!) mais sans démagogie non plus (les régions ne représentent que 2% de la dépense publique nationale, 1% de la dette publique et seulement 6% des impôts locaux) (ndlr: on en conclura que le "pacte de responsabilité" de François Hollande est démagogique !),

...les élus socialistes et divers-gauche continueront de privilégier les coopérations utiles avec tous les territoires pertinents ( Basse-Normandie, mais aussi Ile de France, Picardie, Centre... Il y a en a beaucoup d'autres !) (ndlr: et la face cachée de lune? Là encore, malhonnêteté intellectuelle totale que de mettre sur le même plan la coopération structurelle et fusionnelle inter-normande sur le même plan que toutes les autres, comme s'il était possible ou utile de noyer le poisson!)

...sans se soucier des frontières administratives (ndlr: justement !!!) et des postures politiciennes à droite qui masquent mal l'absence de propositions crédibles " (ndlr: le rapport EDATER doit être quelque part dans les locaux de la Caserne Jeanne d'Arc... Proposons aux Messieurs Jourdain du CRHN de faire un peu de rangement ou un vide grenier !)

Quand des imposteurs (la réunification ils sont tellement contre qu'ils sont pour... )s'en prennent à la posture d'adversaires qui ont de vraies positions c'est plutôt pathétique !

Réponse du berger de droite à la bergère bêlante de gauche (toujours dans le N° 127 de "Ma Région" p. 19):

A lire le texte ci-dessous, on pourrait croire que le groupe "Pour Une Nouvelle Normandie" fait partie de la majorité présidentielle actuelle... Etrange ! Cela démontre, une nouvelle fois que les grandes questions d'intérêt général sont transpartisanes...

"Dans sa conférence de presse du 14 janvier dernier, le président de la République a évoqué la nécessité de réduire le nombre de régions. Enfin! En effet si une région se prête plus qu'une autre à cette démarche c'est bien la Normandie ! (...)

Cela fait des années que le Centre et la Droite militent pour que la Normandie ne fasse plus qu'une et que les Normands tirent tout le bénéfice se son potentiel économique par le biais de sa façade maritime le long de la mer la plus fréquentée du monde ou encore de son potentiel touristique (...).

Bref! il est plus que temps que les structures administratives s'adaptent à la réalité territoriale afin de libérer les forces et dynamismes de ses composantes.

Pour autant, le président socialiste de la République va se heurter au président socialiste de la région Haute-Normandie (ndlr: Hot Normandy ?) qui ne veut pas entendre parler de réunification. Tout juste concède-t-il des coopérations qui ne sont évidemment pas à la hauteur des ambitions et des attentes de tous les acteurs normands (ndlr: acteurs de plus en plus nombreux à intégrer l'évidence normande).

Or, nous sommes trop bien placés en Haute-Normandie (ndlr: il s'agit certainement de la Hot Normandy...) pour ignorer que lorsqu'un socialiste se cogne à un autre socialiste (ndlr: allusion à la relation vinaigre qui existait entre Le Vern et Beauvais dont la position pro-réunification est connue en Haute-Normandie?) c'est rarement l'intérêt général qui en sort vainqueur. Aussi Bruno Lemaire et les conseillers régionaux de "Pour Une Nouvelle Normandie" (...) soutiendront l'initiative permettant de réunifier la Normandie"

On appréciera donc encore plus tant en Haute qu'en Basse la prise de position des élus du Parti Radical de Gauche et on aimerait que les amis d'Alain TOURRET (BN) et de Franck MARTIN (HN) créent une cellule de veille ou de travail sur la question de la réunification de la Normandie...

Dans "Reflets" les élus PRG de Normandie basse posent la bonne question:

"Préférons-nous perdre séparément ou gagner ensemble ?"

Et comme dans un écho, les élus PRG de Hot Normandy réaffirment leur "refus de la séparation entre Haute et Basse Normandie conséquence de la méfiance congénitale de notre état centralisé" ("Ma Région", N°127 pp. 18 - 19)