On savait que la Hot Normandy était un sujet hautement inflammable dès qu'on parle fusion à la caserne Jeanne d'Arc de Rouen (siège du CRHN) qui n'est pas une caserne de pompiers même si on y trouve des professionnels d'eux-mêmes tentés par la pyromanie parce qu'ils "n'ont aucun tabou..."

LOGO du CONSEIL REGIONAL de HOT NORMANDY

 


Trêve de plaisanterie ! La demi-région de Haute Normandie pourrait être menacée dans son approvisionnement en gaz naturel: il ne s'agit pas d'une mesure de rétorsion de Vladimir POUTINE contre la Fabiusie de Laurent FABIUS...

http://haute-normandie.france3.fr/2014/03/25/un-site-de-stockage-de-gaz-menace-de-fermeture-saint-clair-sur-epte-eure-442181.html

 

Un site de stockage de gaz alimentant la Haute-Normandie menacé de fermeture à Saint-Clair sur Epte

 

Les salariés du site de Storengy manifestent avec le soutien d'élus locaux

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 25/03/2014 | 12:13, mis à jour le 25/03/2014 | 17:47
© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

 

Risque de coupures ?

Situé dans le Vexin Normand, à Saint-Clair sur Epte (Val d'Oise), l'usine de stockage de gaz naturel de la société Storengy est "en veille" depuis un an. Ce mardi (25 mars) les organisations syndicales appelaient les salariés à manifester pour dénoncer un projet de fermeture du site par le groupe GDF-Suez. 

Pour les syndicats, cette fermeture présente un risque de rupture d'approvisionnement en gaz des entreprises et des particuliers de Haute-Normandie en cas de forte demande soudaine, comme lors de grand froids hivernaux.

"Rien n'est encore décidé"

Jointe cet après midi par la rédaction de France 3 Haute-Normandie, la direction  de Storengy précise que "rien n'est encore décidé", mais confirme qu'elle travaille sur "un scénario de fermeture temporaire".
Une "mise en cocon" qui aurait pour conséquence d'obliger des salariés de Saint-Clair sur Epte à devoir accepter d'aller travailler dans d'autres sites du groupe…


Commentaire de Florestan:

La division normande et l'émiettement institutionnel généré par la décentralisation ne permettent pas de mettre en oeuvre une stratégie efficace "d'intelligence territoriale" pour assurer ne serait-ce que la sécurité la plus élémentaire des activités sociales et économiques en Normandie.

On en viendrait même à espérer une recentralisation de l'Etat pour qu'il mette en oeuvre une vraie régionalisation: à l'heure actuelle, la vision générale normande est chez les haut-fonctionnaires des préfectures.

La réunification de la Normandie sera effective lorsqu'il y aura qu'une seule préfecture régionale normande à Rouen...

Le reste, n'est que broutilles !